réunion
info locale

Bichique: une AOT pour réglementer la pêche à La Rivière du Mât

pêche
Pêche bichique
©Réunion La 1ère
La DEAL a décidé de mettre en place cette année une AOT, une autorisation d'occupation temporaire, des canaux de pêche de bichique de la Rivière du Mât. 
Cette autorisation d'occupation temporaire (AOT) est un instrument juridique qui permet à l’Etat d’accorder à un tiers un droit réel sur son domaine afin que ce dernier construise un ouvrage qu’il exploite ou qu’il loue à l’Etat. A l’issue du titre d’occupation, les ouvrages, constructions et installations existant sur la dépendance domaniale occupée doivent être démolis.
 
bichique
©Réunion La 1ère

Dans le cas présent, chaque pêcheur aura son canal pour cinq ans mais il ne pourra plus vendre le petit alevin sans autorisation spécifique. Autre point qui inquiète les pécheurs de la Rivière du Mât, les tarifs ne sont pas connus. 

Le reportage de Sébastien Autale :

AOT pêche bichique


La Rivière du Mât a été choisie comme site pilote pour la réglementation de la pêche des bichiques, une espèce considérée comme menacée. 
Ainsi le site de La Préfecture indique que "le suivi piscicole mené par l’office de l’eau met en évidence la diminution des stocks de cabots bouches rondes dans les rivières de La Réunion."  


Une réglementation est en vigueur pour la pêche du petit alevin

Seuls les professionnels titulaires d’un permis de pêche, à pied ou embarquée, sont autorisés à vendre le produit de leur pêche.
Des autorisations délivrées par le préfet sont nécessaires pour pratiquer la pêche des bichiques aux embouchures avec une vouve. Ces autorisations sont délivrées si les bénéficiaires s’engagent à pratiquer une pêche respectueuse de l’environnement et notamment en excluant toute utilisation de plastiques, produits chimiques lors de la pêche.

Tout pêcheur autorisé à pêcher aux embouchures doit respecter les obligations générales suivantes :
  • les vouves doivent être constituées de fibres végétales et leur diamètre ne doit pas dépasser 80 cm,
  • un canal libre –sans pêche– d’une largeur minimale de 2 m doit être entretenu pour permettre une remontée constante de bichiques dans les rivières,
  • la création et l’aménagement des canaux nécessitent une autorisation spécifique et une autorisation d’occupation temporaire du domaine public ; celles-ci sont attribuées par la préfecture (DEAL).
La pêche est interdite de la nouvelle lune à la pleine lune de Mars. La pêche des adultes, les cabots bouche-ronde, est strictement interdite. En cas d’infraction, les peines encourues peuvent aller jusqu’à 22 500 euros d’amende et 2 ans d’emprisonnement.
 
pêche des bichiques réglementation
©Réunion La 1ère

Face au déclin de ces espèces et dans l’objectif d’une exploitation durable de ses stocks, les contrôles seront renforcés, sur la pêche et sur la vente des bichiques.