Bientôt un musée de l'Héritage du Gujarat à La Réunion !

culture
Bientôt un musée du Gujarat à La Réunion
Bientôt un musée du Gujarat à La Réunion. ©Réunion La 1ère
La Réunion est une terre de métissage créée au fil du temps et des migrations. Les "Zarabs" originaires du Nord-ouest de l'Inde dans l'Etat du Gujarat, sont arrivés dans l'île au milieu du 19ème siècle. Un musée dédié à ces migrants verra le jour en 2021 dans le Sud de l'île
D'ici la fin 2021, si tout va bien, un musée sera implanté au coeur de la mosquée de Saint-Pierre. Le musée de l'Héritage du Gujarat aura pour vocation de raconter l'histoire des "Zarabs" de La Réunion. Qui étaient-ils ? Comment sont-ils arrivés à La Réunion? Qu'ont-ils légué à leurs descendants et à la culture locale ? Plusieurs thèmes qui seront abordés dans cet espace inédit. 

(Re) voir le reportage de Réunion La 1ère :
©reunion

Un devoir de mémoire 


Les "Zarabs" arrivent à La Réunion au milieu du 19ème siècle, en trois vagues successives. La création du musée de l'Héritage du Gujarat, entre dans le cadre d'un travail de mémoire. Connaître son histoire, d'où l'on vient et qui l'on est ! Une histoire souvent inconnue des descendants de cette communauté, mais aussi des Réunionnais. 
 
Gujarat
L'Etat du Gujarat dans le Nord-Ouest de l'Inde d'où viennent des centaines de Réunionnais d'origine Indienne
Pour la communauté Gujarati de La Réunion c'est une fierté d'avoir "une maison pour évoquer le passé". Un musée qui renforcera le lien identitaire de la communauté Gujarati de La Réunion à celle de l'Inde. "Une mémoire qui doit être sauvegardée à tout prix, en hommage aux anciens", explique Abdoul Badat, un commerçant de Saint-Pierre. 
 

Un concept nouveau : le musée-salon 


Ce nouvel espace n'est pas considéré comme un "musée officiel" selon la définition établie par les Musées de France. Ainsi, les bénévoles de la mosquée de Saint-Pierre et de l'association "Racines et Avenir" ne collecteront pas d'objets, mais tenteront de réaliser un parcours vivant et alimenter le musée par des supports audiovisuels.

"C'est un musée-salon qui inclut à la fois un salon de thé et un musée, avec un centre d'interprétation historique qui retracera l'histoire des aïeux", explique Sahara Cassim, membre de l'association "Racines et Avenir". 

La mosquée de Saint-Pierre et l'association "Racines et Avenir" souhaitent que ce musée soit une vitrine de la culture indo-gujaratie et de la créolité. Ils espèrent ainsi partager et sauvegarder leur culture. Des ateliers d'apprentissage de la langue seront aussi proposés.

Un salon de thé permettra également de déguster les saveurs de la culture gujarati qui sont déjà bien ancrées et partagées à La Réunion.  Le "bar à chaï" sera l'occasion de découvrir les plats issus de cette communauté qui sont devenus au fil de l'Histoire des  incontournables de la cuisine réunionnaise. 

A tous les futurs visiteurs, il faudra quand même patienter jusqu'à l'année prochaine pour arpenter les couloirs de cette maison de l'Héritage du Gujarat. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live