BNP Paribas Réunion écope d'une amende de 3 millions d'euros

justice
BNP Paribas à Saint-Denis
L'agence BNP Paribas à Saint-Denis ©Imaz Press
La banque est condamnée à payer une amende de 3 millions d'euros pour avoir facturé des frais à tort à ses clients et pour ne pas avoir respecté les plafonds de frais réglementaires. BNP Paribas Réunion dispose d'une quinzaine d'agences dans le département.

L'information a été révélée ce 11 novembre par le quotidien national "Les Echos". L'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation, l'ACPR, a infligé à la banque un blâme et une sanction de 3 millions d'euros. La filiale de BNP, qui dispose d'une quinzaine d'agences sur tout l'île, avait été contrôlée entre juillet 2019 et janvier 2020. A la suite, une procédure disciplinaire avait été ouverte.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère : 

©reunion

 

Les raisons de la sanction

Depuis 2009, BNP Paribas Réunion réclamaient à ses clients des pénalités. Le problème, c'est qu'elles étaient disproportionnées. Le préjudice subi par les clients pourrait s'élever à 3 millions d'euros.

L'établissement est pointé du doigt pour divers excès :

  • le non-respect des plafonds réglementaires de frais bancaires (des frais de rejet de chèques disproportionnés, idem pour les incidents lors des prélèvements).
  • la banque s’est également vu reprocher le manque d’information aux clients sur les frais payables.
  • Enfin, l'insuffisance de contrôle interne qui vise à garantir la conformité des factures.

BNP Paribas Réunion dit prendre acte de la décision rendue par l’ACPR, précisant que "tous les éléments identifiés par l’ACPR ont fait l’objet d’actions de remédiation".

En juillet 2020, BNP Paribas Réunion avait déjà été pointé du doigt par un rapport de l'Observatoire de l'inclusion bancaire (OIB) de la Banque de France pour ne pas avoir respecté les engagements du secteur bancaire envers la clientèle fragile.