Bois-Rouge à l’arrêt depuis deux jours, les salariés de l’usine sont en grève

agriculture
Usine Bois Rouge cannes attente 190718
©Michelle Bertil
L’usine sucrière de Bois-Rouge est à l’arrêt. Les planteurs ne peuvent plus décharger leurs cannes depuis deux jours, les remorques s’entassent. Un mouvement de grève des salariés de l’usine en est la raison.

Mouvement en intersyndicale FO, CGTR et CFDT, les salariés sont en grève depuis deux jours. Ils dénoncent un " management d’une autre époque " de la part d’un cadre dirigeant. La direction, prévenue selon les syndicats, indique ne pas être au courant des faits. 

Regarder le reportage de Réunion la 1ère : 

Conflit social : l'usine de Bois Rouge à l'arrêt

Des discussions engagées avec la direction

Une réunion s’est tenue ce mercredi 17 août au matin avec la direction, qui a proposé que les personnes qui ont rencontré des difficultés avec le cadre incriminé viennent en discuter. Plusieurs salariés ont donc témoigné des faits ce jour. La balle est désormais dans le camp de la direction.

Au problème social s’ajoutait hier un problème technique, aujourd’hui résolu.

Retard pour les planteurs 

Depuis deux jours, les planteurs ne peuvent plus livrer leurs cannes, pour " des raisons internes à l’usine ", déplorent-ils. D’autant que la campagne sucrière a déjà commencé avec plusieurs semaines de retard.

Les conséquences peuvent être " dramatiques ", selon Guillaume Sellier, président des Jeunes Agriculteurs, car les cannes peuvent sécher aux champs, ce qui occasionnerait des pertes de revenus. Les planteurs attendent désormais que Tereos règle cette situation en interne, et que des garanties leurs soient données sur un redémarrage rapide de l’usine.

Ils demandent à leur tour une réunion avec la direction pour évoquer cette situation.