publicité

Bourses régionales : les dossiers traités au cas par cas

Ce soir tous les étudiants en carrières sanitaires et sociales ne crient pas victoire. Ce lundi, ils ont eu l’assurance qu’une aide financière leur serait accordée par la Région Réunion et l’Etat, mais sous conditions. Les dossiers sont étudiés au cas par cas.
 

  • Par Annabelle Boyer
  • Publié le
C’était la réunion de la dernière chance. Certains sont soulagés, d’autres restent dans l’expectative, le temps que leur dossier soit réexaminé. Ce lundi, la quarantaine d’étudiants en carrière sanitaires et sociales ont obtenu des garanties quant à l’acquisition d’une bourse qui leur permettra de poursuivre leurs études dans des conditions sereines. Mais cela se fera sous certaines conditions.

Samedi dernier, la Région Réunion, à travers son 3ème vice-président Vincent Payet, avait déjà assuré à ces étudiants infirmiers qu’elle s’engagerait à leur verser une aide à la mobilité, à la seule condition que l’Etat en fasse autant via Ladom. Cet après-midi, le dispositif « Passeport pour la mobilité de la formation professionnelle » a été validé par les deux parties, lors d’une réunion à la Pyramide inversée en présence des représentants de la collectivité et de l’Etat. Un engagement sur une période de 3 ans, le temps de leur formation. Les régions d’accueil seront également mises à contribution pour accompagner financièrement ces étudiants.

Ecoutez Aftab Sandoya, le directeur du service "Mobilité" à la Région Réunion au micro de Mélodie Nourry
 

Bourses régionales ITW Directeur Mobilité Région


Reste maintenant à constituer les dossiers. 7 agents de Ladom étaient présents cet après-midi pour les monter en accéléré. Des demandes d’aide étudiées au cas par cas.

Le bout du tunnel après un bras de fer d’une semaine

La mobilisation a donc fini par payer. Depuis le 31 juillet dernier, les étudiants en carrières sanitaires et sociales contestaient l’arrêt brutal de la bourse de la Région Réunion. La collectivité ayant réduit les crédits alloués à la formation professionnelle en raison de la baisse des dotations du gouvernement.
Les futurs infirmiers avaient même manifesté leur inquiétude et leur incompréhension à la Pyramide inversée, n’hésitant pas à occuper l’une de ses salles à deux reprises faute de solution proposée par leurs interlocuteurs.

Pour rappel :

Après une première entrevue à la Région, un rendez-vous en préfecture le jour suivant, mercredi 1er août, et sans engagement ferme non-plus, les étudiants en carrières sanitaires et sociales étaient retournés devant la Pyramide inversée. La Région Réunion devant leur apporter une réponse avant la fin de semaine, les étudiants ont à nouveau été reçus vendredi 3 août, à midi.

Là encore, aucune solution concrète les assurant du maintien du niveau d’aide à 700 euros par mois ne leur a été apportée. Déterminés, ils ont donc décidé d’entreprendre un nouveau sit-in dans les locaux de la Région Réunion dès 14h, car sans cette aide beaucoup devront abandonner ou revoir leur projet d’études. Tout l’après-midi, puis la nuit, ils ont donc occupé les lieux. Une occupation qui s’est poursuivi jusqu’au samedi 4 août avant une nouvelle négociation menée par Vincent Payet, le 3ème vice-président de la Région. Une négociation qui laissait entrevoir un possible accord. La collectivité attendait, selon lui, la preuve écrite que Ladom nationale accorderait bien une aide financière aux étudiants avant de confirmer son soutien en renfort.

  1 533 565 543

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play