Bras Panon : le mari jaloux déféré devant la justice pour le meurtre de son épouse

faits divers
20160408 Bras Panon
©Jean Régis Ramsamy (Reunion1ere)
Une séparation houleuse sur fond de jalousie semble à l'origine du drame conjugal de Bras Panon qui a coûté la vie à Patricia Sinédia. Jeudi, son ex-mari lui a porté un coup couteau mortel dans le dos avant de se rendre aux gendarmes.

Les relations sentimentales tumultueuses de Patricia Sinédia ont viré au drame jeudi après-midi lors d'une ultime rencontre avec le mari dont elle venait de se séparer. Les difficultés que traversait le couple remontent semble-t-il à plusieurs mois. Patricia n'était manifestement plus en phase avec son époux Maximin, un agent d'entretien qui souffrait d'une grave maladie. Elle avait fini par se détourner de lui. Tant et si bien qu'elle avait entamé une liaison avec un autre homme, marié lui aussi.

Cette relation extra-conjugale avait eu le don de créer de vives tensions dans l'entourage de l'amant en question. Coïncidence ou pas, il se trouve que le couple Sinédia a alors été victime de mystérieuses représailles.

Vengeance ou avertissement?

C'est d'abord un véhicule leur appartenant qui a été pris pour cible sans raison apparente. Une autre fois, une main criminelle s'est attaquée de manière plus radicale à leur véhicule. Il a été tout bonnement incendié. Les flammes se sont même propagées à la maison du couple, occasionnant de gros dégâts matériels.

Des plaintes ont été déposées et une enquête a été ouverte par les gendarmes sans que l'on puisse identifier l'auteur de ce qui ressemblait fort à une vengeance et à tout le moins un avertissement. Maximin Sinédia, qui ignorait alors ce qui se tramait, était dans l'incompréhension. Il était également loin d'imaginer à quel point son couple était en danger. Quand il a découvert le pot aux roses, le mari s'est emporté. Il a giflé son épouse. Et cet homme, jusque-là inconnu de la justice, s'est retrouvé devant les gendarmes pour expliquer son geste. Car Patricia a déposé plainte contre lui.

Couteau de chasse

A partir de là, l'épouse a préféré quitter la maison familiale pour aller vivre chez un proche. Depuis, et à plusieurs reprises, Patricia avait fait appel à la police municipale à l'occasion de disputes provoquées par ses visites au domicile conjugal de la rue des Mimosas en ville de Bras Panon. Entre jalousie et ressentiment, ses allers-et-venues pour récupérer des effets ou des papiers se soldaient par de vives tensions. La dernière visite – jeudi après-midi - lui aura été fatale. Maximin Sinédia s'est saisi d'un couteau de chasse avant de se précipiter sur elle. Patricia n'a pas eu le temps de fuir. Il a plongé la lame dans son dos. Un seul coup de cette puissante arme blanche a suffi à la tuer.

Maximin Sinédia est ensuite parti de chez lui, abandonnant l'arme du crime sur les lieux. Il s'est alcoolisé dans un bar avant de pousser la porte de la gendarmerie et d'avouer les faits aux environs de 16h30. Placé en garde à vue, il devrait être présenté devant le parquet de Saint-Denis dans le courant de la matinée.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live