C'est la saison de la Véronique et de la Rose Bourbon

agriculture
producteur d'oignons
©Michelle Bertil
Depuis plusieurs semaines, ces deux variétés d'oignons pays se ramassent à la Montagne. Les connaisseurs comme les amateurs s'arrachent les bottes tressées de ces bulbes trés gustatifs à la robe rose ou orangée  
C'est à Saint-Bernard, que Jean-Daniel Bigot et sa compagne Sabrina, font depuis des années du maraichage, mais surtout de la culture d'oignons. La Véronique, un petit bulbe plutôt rond à la robe orangée et la Rose-Bourbon, qui une fois nettoyée, a un joli teint de porcelaine.
 
parcelle d'oignons
©Michelle bertil
Début octobre, après 6 mois de cycle, commence le ramassage. Le couple se lève aux aurores avant que le soleil ne chauffe trop la terre, l'oignon déteste ça ! Il profite aussi du beau temps pour en récolter un maximum, car à la Montagne il se murmure que les " oignons pays" vont s'arracher à l'étal. Premier arrivé, premier servi.
 
brouette d'oignons
©Michelle Bertil
Car la Rose Bourbon et la Véronique sont des oignons d'exception. Ils n'ont ni la saveur, ni l'odeur forte des autres bulbes, il s'en échappe presque un petite odeur de sucre. Dans la marmite l'une fond, dans le saladier l'autre a du croquant, en soupe enfin, l'aromate est une  aventure gustative. La récolte se fera jusqu'en décembre pour la famille Bigot qui aidée des cousins et cousines tressent les bottes pour la vente.

Le reportage de Michelle Bertil et de Alexandra Pech
 
©reunion



          




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live