réunion
info locale

Campagne sucrière : la coupeuse mécanique fait toujours débat

agriculture
Réunion au CTICS de Beaufonds, entre les syndicats agricoles et l'usinier Tereos
©Jean-Claude TOIHIR
Cet après-midi, les syndicats agricoles ont rencontré les industriels de Tereos, à Beaufonds.  L'objectif : trouver des solutions aux problèmes liés à la coupeuse péi. Une coupeuse mécanique qui altère la richesse des cannes à sucre récoltées.

 
En ce début de campagne bien mouvementé, une réunion du comité paritaire de la canne et du sucre s'est tenue aujourd'hui, au centre technique interprofessionnel.
La mécanisation de la coupe est remise en cause. "Il faut trouver une solution équitable pour le producteur, pour qu'il ait un revenu décent" a déclaré Jean-Bernard Gonthier, le président de la Chambre d'agriculture de la Réunion.

Les industriels du sucre ont affirmé vouloir poursuivre le dialogue en respectant la convention canne signée jusqu'en 2021. Ils ont tout de même, accepté d'étudier les demandes des agriculteurs. Une position qui ne satisfait pas Bruno Robert. Le président des jeunes agriculteurs de l'île prévient que "des râlés-poussés sont à prévoir dès la semaine prochaine puisque Tereos n'a pas une grosse volonté de résoudre cette coupe mécanique". Dans notre édition hier midi, Bruno Robert interrogé par Nadia Tayama, critiquait déjà cette réunion, organisée trop tardivement, selon lui :
 
Des syndicats déçus. Prochaine rencontre prévue en août.
Pour l'heure, l'usine de Bois-Rouge et les autres plateformes de l'est devraient reprendre une activité normale, dès lundi.
Toutes les précisions sur cette réunion avec Jean-Philippe Elme et Jean-Claude Toihir :
 
La coupeuse péi continue de faire débat ©Réunion la 1ère





 
Publicité