publicité

Campagne sucrière: un nouveau contretemps pour l'usine de Bois Rouge

Pour des raisons techniques, l'usine de Saint-André et ses plate-formes ne recevront pas de cannes à sucre demain. En cause un problème d'alimentation qui vient d'être réglé. L'usine n'avait pas reçu suffisamment de vapeur pour faire tourner les machines. 

 

© Precilla Etheve (Réunion la 1ère)
© Precilla Etheve (Réunion la 1ère)
  • E.A.
  • Publié le , mis à jour le
Les planteurs ont pu déposer leurs cannes aujourd'hui. Mais en raison d'un problème d'alimentation, l'usine n'a pu les traiter. En cause, un manque de vapeur fourni habituellement par la centrale thermique voisine et qui permet de faire tourner les machines. 

Ce nouveau problème technique a été réglé ce mercredi après-midi.

L'usine de Bois-Rouge doit donc rattraper son retard et ce sont pas moins de 11 000 tonnes de cannes qu'elle doit broyer ce soir et demain. 

Conséquences: les plate-formes de Beaufonds, Pente-Sassy,  Bois Rouge, la Mare, Ravine-Glissante et Grand Pourpier dans l'Ouest ne seront pas en mesure de réceptionner ce jeudi les chargements des planteurs.   

Si tout va bien, les livraisons pourront reprendre normalement vendredi   
© Laurent Figon (Réunion la 1ère)
© Laurent Figon (Réunion la 1ère)
Ce n'est pas la première fois depuis le début de la campagne sucrière 2018 dans le Nord et l'Est que l'usine de Bois-Rouge est obligée de refuser la réception des cannes. Suite à un incident intervenu vendredi 13 juillet au soir, les livraisons avaient déja dû être interrompues à l’usine de Bois Rouge. Elles avaient pu reprendre en début de semaine. L’usine s'était remise à tourner à nouveau à plein régime avant de connaître hier un nouveau et fâcheux contretemps.  



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play