publicité

Cancer : portrait d'une survivante qui continue de se battre

Elizabeth Techer, 40 ans, est en rémission de son cancer du sein. Mais cette mère de 3 enfants n’en a pas fini avec les conséquences de la maladie. Aujourd'hui, elle doit faire face aux réalités financières et professionnelles. 
 

© Réunion La 1ère
© Réunion La 1ère
  • Indranie Pétiaye avec Sufati Tombou-Dany
  • Publié le
Elizabeth est en rémission complète depuis quatre ans. Un combat contre le cancer du sein synonyme, pour elle, de traitements coûteux, d'une rechute et de séquelles à traiter. Pourtant, cette mère de trois enfants tient bon. Mais au delà des difficultés physiques et mentales liées à la maladie, Elizabeth devra aussi faire face aux complications professionnelles et financières. Le retour au travail a été particulièrement compliqué pour cette ancienne cadre qui exerçait au sein d'une collectivité territoriale. 
 

On m'a mis à des missions pas très agréables (...) rébarbatives.


Elizabeth a été contrainte de se battre pour garder son salaire plein après trois ans d'arrêt maladie. Alors en plein traitement, elle repart au travail. 
 

J'y suis allée quand même, malgré la fatigue. Pour être payée. 


Les médicaments sont, selon elle, de moins en moins remboursés par les mutuelles et la Sécurité Sociale. Une mastectomie, qui consiste à enlever un ou les deux seins, coûte cher avec les opérations de reconstruction. Les prothèses mammaires ne sont, elles, remboursées que tous les dix-huit mois. Un temps d'attente trop long pour celles dont on a enlevé une part de féminité. 
 

Comme toutes femmes ont a le droit d'aller à la plage, à la piscine (...) et de se faire belle.


Pour Elizabeth Techer, l'impact financier pendant et après le cancer est une double peine pour les patientes.
 
Le reportage de Sufati Toumbou-Dany et Jean-Claude Toihir :
PORTRAIT FEMME MALADE DU CANCER
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play