Cas Covid+ ou suspicions dans les écoles, quelles réponses du rectorat ?

coronavirus
rentrée scolaire collège
©Imaz Press Réunion
Avec le rebond épidémique que connaît La Réunion depuis quelques jours, la rentrée scolaire s’est faite dans un contexte particulier. Des cas de Covid-19 ont été signalés dans des établissements. Le rectorat veut rassurer les professionnels et les familles, malgré tout inquiets.
Des cas de Covid dans les établissements scolaires parmi les élèves, les enseignants, voire le personnel, difficile de l’éviter alors que le nombre de contamination repart à la hausse. Avant la rentrée scolaire, la mairie de Saint-Denis annonçait son report dans 24 écoles.
 
Un report motivé par l’impossibilité de disposer de suffisamment d’agents pour accueillir dans de bonnes conditions les élèves, avait précisé l’adjoint à la rectrice de l’académie de La Réunion, Jean-François Salles. Les agents des écoles concernées ont en effet dû faire un test de dépistage et devront en présenter un au résultat négatif 7 jours après pour pouvoir reprendre le travail.

 

Les établissements scolaires ne sont pas épargnés


Depuis lundi 17 août, plusieurs signalement ont été remontés, comme à l’école Léon Dierx à Saint-Denis, l’école privée Notre-Dame-de-la-Salette à Saint-André ou encore le lycée Paul Moreau à Bras-Panon.
 
L’établissement a d’ailleurs rapidement informé, hier, les élèves et les familles, qu’un cas positif avait été confirmé parmi les élèves d’une classe de la section professionnelle. Ce mercredi matin, élèves et parents étaient inquiets malgré les dispositions prises.
 

L'inquiétude des parents et des élèves du lycée Paul Moreau


De plus en plus de signalements sont faits, comme au collège de La Montagne ou au lycée professionnel de Vue Belle à La Saline-les-Hauts ce matin, selon le SNALC Réunion. Ce mercredi, la maire de La Possession évoque deux cas supects hier et 2 autres aujourd'hui au collège Jean Albany. Les classes ont été isolées, les locaux nettoyés. Vanessa Miranville attend désormais " une réponse rapide des autorités".

Suspicions ou cas avérés de Covid-19, l’académie a mis en place une procédure pour réagir selon les situations. Peu avant la rentrée, elle a réactivé la cellule de crise du confinement. Un numéro dédié lui permet ainsi de communiquer avec les chefs d’établissement et de répondre à leurs inquiétudes.

 

 

Un protocole en cas de contamination suspectée ou confirmée


Un protocole a été élaboré avec les autorités et les instances sanitaires. En cas de cas contact ou de personne dépistée positive alors qu’elle se trouve dans l’établissement, une procédure est déclenchée, assure la rectrice de l’académie de La Réunion.

La personne concernée est immédiatement isolée, elle rentre chez elle et prend contact avec son médecin. L’Agence Régionale de santé est également sollicitée. En fonction de la situation, l’ARS va enquêter et faire des recommandations à l’académie. Des recommandations qui peuvent aller jusqu’à la fermeture de l’établissement en fonction de la situation.

Les précisions de Michelle Bertil et Daniel Fontaine.
Coronavirus : comment l’académie gère-t-elle les cas positifs au sein des établissements ? ©Réunion la 1ère

 

Une réponse inadaptée pour la SNALC


Le syndicat enseignant estime que la rentrée aurait dû être échelonnée. Tout le monde ne devait pas rentrer en même temps, selon son président Guillaume Lefevre. Il craint que désormais l’épidémie ne se répande comme une trainée de poudre.

Selon lui, les modalités de gestion des cas ne sont " pas vraiment claires ". Le SNALC Réunion demande ainsi qu’un protocole « à la hauteur » soit mis en place pour la sécurité des élèves et des enseignants.
 

" Le léger protocole mis en place la semaine dernière n’est plus du tout adapté cette semaine. "

Guillaume Lefevre, président du SNALC Réunion



Le SNALC Réunion demande à être reçu en urgence. Des parents d’élèves doivent rencontrer la rectrice, Chantal Manès-Bonnisseau en fin de journée pour faire un premier bilan de la rentrée.