publicité

Les "casseurs" des ex-paillotes de l’Hermitage condamnés

Les deux opposants aux ex-paillotes de l’Hermitage-les-Bains ont été condamnés à 6 mois de prison ferme. Le 8 avril 2018, ils avaient participé avec d’autres manifestants à la destruction de restaurants installés en bord de mer.
 

Seul l'un des deux opposants aux paillotes, Clément Dubar était présent pour le délibéré. © Nathalie Rougeau
© Nathalie Rougeau Seul l'un des deux opposants aux paillotes, Clément Dubar était présent pour le délibéré.
  • Delphine Poudroux avec Nathalie Rougeau
  • Publié le , mis à jour le
La décision du tribunal correctionnel de Saint-Denis est tombée cet après-midi dans l’affaire des ex-paillotes de l’Hermitage. 
Seul Clément Dubar, entouré de ses soutiens, était présent. Il a été condamné à 12 mois de prison dont 6 avec sursis avec une relaxe partielle pour deux restaurants sur trois.


Ils ne devraient pas aller en prison


Antony Cayambo, lui a été condamné à 18 mois de prison dont 6 ferme. Les deux opposants devront verser conjointement 2 600 euros d'amende. La peine des deux opposants aux paillotes devrait être aménagée. Ils ne devraient donc pas aller en prison.

Pour rappel, le 8 avril 2018, 150 à 200 manifestants, dont les deux hommes, appartenant au Kurr, le Kolektif Union Rényoné Responsab, avaient détruits à coups de masse trois restaurants installés illégalement en bordure du lagon.

Les deux hommes avaient été jugés le 12 mars 2019 par le tribunal correctionnel de Saint-Denis. Le parquet avait requis 18 mois de prison dont 12 avec sursis. Le délibéré avait été fixé au 11 avril 2019 avant d’être repoussé à aujourd’hui 25 avril 2019.

Le reportage de Nathalie Rougeau et Florence Bouchou :
Délibéré après la dégradation des paillotes


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play