Cavadee: la fête des dix jours, un festival d'émotions et de couleurs

religion
Cavadee
©Jean-Régis Ramsamy
Gros succès pour le Cavadee, une cérémonie religieuse célébrée chaque année en début d'année à Saint-Louis et Saint-André en l'honneur du Dieu Mourouga. Des milliers de fidèles font le déplacement chaque année pour ce grand rendez vous
Au temple tamoul de Petit Bazar à Saint-André, des cérémonies quotidiennes sont organisées en l’honneur de Mourouga, une divinité très populaire dans le Sud de l’Inde. Elle est célèbrée avec ferveur et en plen mois tamoul de Thai Pousam.

Dans l’hindouisme les divinités sont innombrables et elles possèdent autant d’appellations. Mourouga est aussi appelé Kanda, Soupramanien, Shanmouga... Le «jeune » Dieu (Kûmaran) symbolise la beauté (celle de l’âme) et la connaissance. La légende fourmille de faits extraordinaires et de symboles puissants. 

En cette période, les kôvils (temples) organisent essentiellement leurs cérémonies quotidiennes en direction de ce fils de Shiva.
Plusieurs officiants de l’ile et de l’Inde ont été invités en renfort pour cette manifestation qui rassemble des centaines de personnes. Les prières débutent à l’aube et sont ponctuées de musique. Elles se terminent au crépuscule par une procession dans le quartier de Petit-Bazar. Un repas est ensuite distribué en priorité aux fidèles. Les associations organisatrices ont invité les personnes les plus démunies
Cavadee
©Jean-Régis Ramsamy
Le bouquet final de ces festivités est prévu ce samedi. Une procession quittera les berges de la rivière du Mât pour se rendre au temple. Des centaines de personnes manifesteront leur dévotion à la divinité tamoule, en acceptant des centaines d’aiguilles d’argent sur le corps ou portant les célèbres cavadi, les charges ornées de fleurs. Les fastes organisés ne doivent pas masquer la quête spirituelle qui dicte la démarche de chaque hindou.

(RE)Voir le reportage de Jean-Régis Ramsamy et Willy Fontaine
 
©reunion





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live