Ces parents qui font l’école à la maison

coronavirus
Un protocole sanitaire de lutte contre le coronavirus s'applique dans les écoles de La Réunion.
Un protocole sanitaire de lutte contre le coronavirus s'applique dans les écoles de La Réunion. ©Imaz Press
Les cas de Covid-19 continuent de se multiplier dans les établissements scolaires. Les parents sont inquiets et certains d’entre eux sont allés jusqu’à retirer leurs enfants de l’école pour leur faire classe eux-mêmes à la maison. Mais la démarche ne s'improvise pas...
Les élèves réunionnais entament demain leur quatrième semaine d’école. Et face à la propagation du virus et aux décisions successives de fermetures d’établissements pour cause de cas positifs, les parents d’élèves sont loin d’être sereins.

L’annonce du maintien de la rentrée le 17 août dernier a poussé une poignée d’entre eux à retirer leurs enfants des écoles. Et ces parents ont fait le choix de faire classe eux-mêmes à la maison. Ces derniers ont-ils le droit de le faire ? La réponse est oui, car c’est l’instruction qui est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans et pas l’école à proprement parler. La loi autorise l’instruction à domicile.
 

Sept à la maison !


Comment ces parents s’organisent-ils donc ? En quoi consiste l’instruction à domicile ? Est-ce si différent ? Nous avons l’exemple de Céline, une maman de 39 ans qui vit avec son compagnon et leurs sept enfants âgés de 4 mois à 19 ans à La Plaine des Cafres.

 

 
Pour cette famille, ce changement de mode de vie drastique est directement lié à la crise Covid. Et la petite famille rend compte de son expérience personnelle sur une page Facebook intituée « Instruction en famille 974 ». Environ 1 400 personnes suivent leur « aventure pédagogique » sur le réseau social.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
 
©reunion

Mais attention, le cadre est défini. Les parents qui ne veulent pas mettre leurs enfants à l’école sans faire le choix de ce dispositif s’exposent à des sanctions. « Les enfants qui reçoivent l'instruction dans leur famille font dès la première année, et tous les deux ans, l'objet d'une enquête de la mairie compétente », précise le ministère de l’Education nationale.

Le résultat de cette enquête est communiqué à l'inspecteur d'académie et celui-ci doit au moins une fois par an, à partir du troisième mois suivant la déclaration d'instruction par la famille, faire vérifier que l'enseignement assuré est conforme au droit de l'enfant à l'instruction tel que défini par l'article L. 131-1-1.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live