publicité

CHU : CFDT et FO appellent à la grève. Ils refusent les suppressions de postes

Le COPERMO valide le plan de l'ARS et de la direction du CHU à condition de réduire les charges de personnel. L'économie devra être de 10 958 000 euros entre 2018 et 2021 avec des réductions drastiques d'effectifs.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
FO et la CFDT rejettent dans sa globalité le plan de retour à l'équilibre présenté par l'ARS et la direction du CHU. Un plan qui a été validé par les instances parisiennes lors du COPERMO qui se tenait ce mercredi 31 janvier 2018, d'après Jean-Paul Virapoullé, le président du directoire du CHU invité de la matinale radio de la 1ère ce jeudi matin.
Les représentants du personnel dénoncent les économies qui seront effectuées sur le dos des personnels, et au final, sur la qualité des soins délivrés aux Réunionnais. Si l'on suit les injonctions du COPERMO, les 50 millions d'euros promis seront versés contre une économie de 10 958 000 euros entre 2018 et 2021 et le document de détailler, les prévisions : pour 2018, 4 247 583 € ; 2019, 4 569 250 € ; 2020, 1 991 167 € ; 2021, 150 000 €.
Cette feuille de route implique la privatisation des services intérieurs en charge de l'entretien, la blanchisserie ou de la production des repas...
Le document spécifie noir sur blanc : "la réduction des effectifs, par suppression net de postes, est donc aujourd'hui posée comme une exigence incontournable, entendu qu'elle doit être concertée et déclinée"...

Des revendications opposées au plan

Pour marquer ce désaccord profond avec la direction du CHU et du directoire, Force-Ouvrière et la CFDT viennent de déposer un préavis de grève pour le mercredi 7 février 2018 pour une durée illimitée.
Il couvrira les personnels non-médicaux de la fonction publique hospitalière de La Réunion ainsi que les agents relevant des établissements médicaux sociaux.
Les grévistes demandent :
  • Un plan de titularisation des agents contractuels
  • L'abandon de toutes les mesures d'économie visant à réduire la masse salariale
  • Le remplacement systématique des absences dans les services
  • Le maintien de tous les emplois
  • Le maintien des hôpitaux de proximité (Cilaos), entre autres..
© D.R
© D.R
.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play