Cilaos, seule commune classée désert médical par l’ARS

santé cilaos
Cilaos maison médicale 010921
©Delphine Gérard
Pas assez de médecins généralistes à Cilaos. La commune des hauts doit faire face au départ en retraite de ses médecins et à la difficulté d’en recruter de nouveaux. Du fait de l’isolement de la commune, la situation inquiète les habitants.

Le départ à la retraite d’un des médecins généralistes de Cilaos déséquilibre l’ensemble des cabinets restants. Les carnets de rendez-vous sont pleins et les habitants s’inquiètent pour leur suivi médical. En pleine crise sanitaire, cette situation est loin d’être rassurante.

Un départ à la retraite pas sans conséquence

Depuis quelques mois, la secrétaire médicale de l’un des cabinets croule sous les sollicitations. Les deux médecins généralistes reçoivent près de 40 patients par jour. Après le départ en retraite d’un médecin de ville, les patients affluent dans la nouvelle maison médicale de la commune.

Les patients s’inquiètent de la situation, comme Elodie qui craint de devoir trop attendre en cas d’urgence.

Reportage de Réunion la 1ère radio.

Cilaos, désert médical

Maintien de l’hôpital

L’hôpital de Cilaos ne dispose pas d’urgences, mais d’un service de télémédecine. Menacé de disparaître, il est finalement resté ouvert, un combat gagné pour le maire de Cilaos. " Un médecin a été nommé permanent dans cet hôpital, une maison de santé a été créée qui a permis l’arrivée de deux nouveaux médecins libéraux ", explique Jacques Técher.

La commune des hauts, de près de 5 300 habitants, compte désormais 4 médecins généralistes, qui délivrent près de 9 000 actes médicaux par an, quand la moyenne nationale s’élève à 5 000 actes par an. Les médecins souhaitent ainsi la mise à disposition d’une chambre pour leur permettre d’assurer gardes et remplacements.

De nouveaux médecins espérés

En attendant, l’appel est lancé pour l’installation de nouveaux généralistes. En 2020, l’Agence Régionale de Santé de La Réunion publiait une annonce pour recruter un médecin pour la maison médicale. Ce recrutement s’effectuait dans le cadre du dispositif "Ma Santé 2022", élaboré pour lutter contre les déserts médicaux.