Coronavirus : le tourisme, un secteur d'activité " profondément sinistré "

tourisme cilaos
Covid-19 : Cilaos
©Loïs Mussard
100 millions d’euros par mois, c’est la perte de chiffre d’affaires que subirait le secteur du tourisme à La Réunion. La filière est à l’arrêt. Les professionnels, en grande difficulté, pensent déjà à la reprise de l’activité touristique.
Selon la directrice de l’IRT, le tourisme perdrait près de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires chaque mois. Elle ajoute que 2 années au moins seraient nécessaires pour retrouver le niveau de fréquentation de 2019.

 

" De longs mois difficiles s'annoncent "


Christian Wolf, président des hôteliers de La Réunion, partage cette estimation. Le secteur du tourisme est " profondément sinistré aujourd’hui ". Pas de travail, pas de chiffre d’affaires, pas de vision sur l’avenir, le tableau est sombre. Pour lui, de longs mois difficiles s’annoncent.

Tandis que bon nombre d’établissements hôteliers ont réduit ou cessé leur activité, certains se sont transformés en lieux d’accueil de passagers placés en quatorzaine.

 

Cilaos est au point mort


Cilaos est l’un des fleurons du tourisme à La Réunion. Le cirque accueille près de 200 000 visiteurs à l’année. Avec la crise du coronavirus, il est au point mort. Hôtels et restaurants ont du fermer faute de clients du fait du confinement.
 
Covid-19 : Cilaos
©Loïs Mussard
De nombreux chefs d’entreprises et salariés se retrouvent sans activité, et parfois même sans salaire. Beaucoup ont de petites structures. Jessica Turpin, elle, venait de passer du statut d’employée à celui de chef d’entreprise. Elle a repris le restaurant où elle travaillait avec Atish, son compagnon, lui-même chef de cuisine.
 
Covid-19 - Jessica Turpin
©Loïs Mussard
Reportage de Loïs Mussard.
A Cilaos, la ville la plus touristique de La Réunion, aucun client à l'horizon avec le confinement ©Réunion la 1ère
 

Préparer la reprise de l’activité touristique


Les acteurs de la filière tourisme peuvent eux-aussi prétendre aux mesures économiques exceptionnelles de l’Etat et de la Région, comme le Fonds de Solidarité national et le régional ou encore le chômage partiel.
 
Le 27 mars dernier, les acteurs du tourisme se sont entretenus avec le président de la Région, Didier Robert, afin d’évoquer les difficultés, les aides et d’anticiper un redémarrage de l’activité touristique dès la sortie de crise. Un Comité exceptionnel de relance du tourisme 2020 devrait être créé au sein de la Région, pour apporter " collectivement des solutions ".

Enfin, un soutien et un effort particulier devraient être mis en place envers les compagnies aériennes. Le budget de l’IRT (Ile de La Réunion Tourisme) et de la Fédération Réunionnaise de Tourisme devrait également être réévalué pour une mobilisation plus forte des fonds européens.