Les habitants de Bras Sec pourront bientôt emprunter une route directe pour rejoindre celle de Cilaos

société cilaos
Le cirque de Cilaos.
Le cirque de Cilaos. ©Imaz Press
Un soulagement pour les 700 habitants du village de Bras Sec dans le cirque. Début septembre, ils emprunteront une nouvelle route pour rejoindre celle de Cilaos. Reportage.

Une nouvelle route va s’ouvrir à Bras Sec. Cette jonction entre la Pente d’Abord et la RN 5 sera mise en service début septembre.

Un soulagement pour les habitants de Bras-Sec

Plus large, plus rapide, sécurisante, cette route de 1 700 mètres est une bouffée d’oxygène pour les 700 habitants de Bras Sec. Bientôt, ils pourront rejoindre la route Cilaos grâce à cette liaison directe. Pour se rendre à Saint-Louis, ils n’auront plus besoin de traverser le centre-ville.

"Avant, quand il y avait des éboulis, on faisait le grand tour par Cilaos, raconte Samantha, habitante de Bras-Sec. Maintenant, on passera directement par la route, c’est largement mieux".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

 

Un avantage pour l’économie touristique

Cette route a aussi un avantage économique. "Nous sommes une trentaine ici, explique Sosthene Courtois, responsable d'un gîte à Bras-Sec. C’est un gain de temps déjàet pour le touriste l’avantage est de faire la boucle et de rester plus longtemps sur le site de Bras Sec".

En arrivant à Cilaos, les touristes pourront désormais faire une boucle, en entrant par le centre-ville et ressortir par Bras Sec ou l’inverse

Un sentier avant d’être une route

Le premier tracé de cette route, appelée la Pente d’Abord, date de 1970. Cette voierie a été dégradée à deux reprises par les cyclones Hyacinthe et Dina.

Avant d’être une route, elle était même un sentier. Virginie Payet se souvient : "c’était un sentier qui montait, descendait, ensuite il y a eu la route, mais elle a été cassée".

Deux millions d’euros

Durant trois ans, les employés communaux ont travaillé sur cette route pour élargir la chaussée, ronger la falaise, un travail exceptionnel à l’échelle de cette petite ville.

Désormais, il reste la peinture au sol à effectuer dans la partie basse, et une portion de revêtement d’environ 80 mètre pour achever le sentier. Elle aura couté deux millions d’euros financés par la Région et le Département.