Clusters : la délicate gestion dans les prisons

coronavirus
Prison Centre pénitentiaire de Domenjod
©IPR
Le Covid-19 se répand dans les prisons de La Réunion depuis trois semaines maintenant. Un cluster persiste à la maison d'arrêt de Saint-Denis.

La crise sanitaire n'épargne pas les établissements pénitentiaires de l'île et particulièrement celui de Domenjod. Illustration ce matin, un des détenus n'a pu se présenter à son procès aux Assises, car positif au Covid. A ce jour, 60 détenus sont atteints du coronavirus dans le centre pénitentiaire du Nord de l'île et 8 membres du personnel.

Le 13 janvier dernier, un foyer de contamination y avait été détecté ainsi que dans la prison du Port. Si, l'établissement de l'Ouest ne présente plus de cas positif aujourd'hui, le cluster persiste à Domenjod. 

Pas d'arrivées, sans test 

Pourtant, un protocole sanitaire stricte est appliqué. Dans les maisons d'arrêt de Saint-Pierre et de Saint-Denis, chaque détenu arrivant est impérativement testé. A l'issue de ces tests, dès l'obtention des résultats, ces derniers sont placés dans une cellule d'attente. "Ils ne sont pas mélangés avec le reste de la population pénale. Cela ne s'effectue qu'au bout de quatorze jours" explique Vincent Pardoux, délégué syndical FO pénitentiaire.

Et d'ajouter que "la situation est devenue très difficile puisque l'on avait des dispositifs pour la prise en charge de ces personnes Covidées. Mais, on a été vite dépassé par le nombre de personnes positives au coronavirus". 

Interview Vincent Pardoux la gestion du Covid dans les prisons

Une réorganisation quotidienne qui a ses limites 

Aujourd'hui, les détenus positifs sont répartis dans l'ensemble de la détention et sont isolés dans leurs cellules. Ils font leur sortie avec d'autres personnes qui ont les mêmes symptômes mais ne sont en aucun cas mélangés avec les autres détenus.

Une réorganisation quotidienne qui n'est pas sans conséquence sur le travail du personnel pénitentiaire. "On manque de place et il nous faut de l'espace pour gérer les personnes Covid. Les personnes qui n'ont pas le Covid doivent à tout prix être regroupées ensemble. Résultat et c'est une grande première au centre pénitentiaire de Domenjod, on a mis des matelas au sol dans l'un des bâtiments et on triple les cellules"