Triple infanticide au Port : le procès reporté à cause du Covid

justice le port
Salle cour assises
©IPR
Le procès de Daniel Dijoux, accusé de l’assassinat de ses 3 enfants et de tentative d’assassinat sur sa fille aînée ne se tiendra pas ce jeudi. L’homme est positif au Covid et ne peut pas comparaître. Les faits s’étaient déroulés en 2019 au Port.

Ce dimanche 24 mars 2019 à la Rivière-des-Galets au Port, les policiers entrent sur une scène de crime terrible. Les corps de trois garçons de 2, 4 et 5 ans sont  retrouvés au domicile de Daniel Dijoux. Seule sa fille aînée, âgée de 9 ans au moment des faits, est parvenue à s'enfuir.

La fillette réussit à s'échapper

L'homme, d'une quarantaine d'années, avait la garde de ses 4 enfants pour les vacances et devait les ramener à leur mère, ce dimanche 24 mars 2019 au soir. C'est elle qui a donné l'alerte après s'être entretenue au téléphone avec son ex-concubin dans la matinée. Il lui aurait alors dit vouloir tuer ses enfants et se tuer à son tour.

La mère avait prévenu les forces de l'ordre pour qu'elles se rendent au domicile du père. A leur arrivée, elles découvrent le père pendu, tentant de mettre fin à ses jours. Et les corps de ses trois fils. Seule la fillette a pu s'échapper, alors que le père tentait de l'électrocuter dans la baignoire.

L'accusé positif au Covid

Daniel Dijoux a ensuite été mis en examen et écroué pour assassinat de ses 3 enfants et tentative d'assassinat sur sa fille. Son procès devait s'ouvrir ce jeudi 17 février à la cour d’assises de Saint-Denis pour deux jours. 

L'audience ne pourra pas se tenir, le mis en cause ne pouvant comparaître pour cause de Covid. Le procès se tiendra le 28 février et le 1er mars 2022, en même temps que la 2ème session de la cour criminelle.