Coach fitness, Julie Legros dénonce le cyber harcèlement dont elle est victime sur les réseaux sociaux

société
Coach fitness, Julie Legros dénonce le cyber harcèlement dont elle est victime sur les réseaux sociaux.
Coach fitness, Julie Legros dénonce le cyber harcèlement dont elle est victime sur les réseaux sociaux. ©Julie Legros
Des insultes, des remarques sexistes et humiliantes, Julie Legros dénonce le cyber harcèlement dont elle est victime sur les réseaux sociaux. Coach fitness, elle a donné des cours de sport en ligne durant le confinement sur Réunion La 1ère.
Dans un post publié, ce mardi 23 juin, sur sa page Facebook, Julie Legros dit "stop au cyber harcèlement" dont elle est victime et demande "plus de respect pour les femmes". "En tant que femme, on se laisse trop faire depuis longtemps, il faut arrêter avec ça !, explique-t-elle à Réunion La1ère.  Aujourd'hui, c'est moi qui suis victime, mais demain ça peut etre une adolescente qui sera moins solide face à cette violence". 
 

Insultes et remarques sexistes

Coach fitness et influenceuse, cette jeune Réunionnaise est très présente sur les réseaux sociaux. Ces dernières semaines, elle reçoit des insultes, des remarques sexistes et humiliantes à répétition. "Je veux te voir nue", "enlève ta culotte", "mets-toi en bikini" font partie des commentaires les moins durs reçus par la jeune femme qui a décidé de les publier sur sa page pour les dénoncer. 
 
Durant le confinement, Julie Legros donnait chaque matin, des cours de sport en ligne sur la page Facebook de Réunion La 1ère. A l’époque déjà, l’équipe de La1ère avait dû supprimer de nombreux commentaires sexistes, et même bannir certaines personnes de notre page. La semaine dernière, dans Koljak, sur Réunion La 1ère, Fabrice Grondin avait d’ailleurs dénoncé ces commentaires.

Regardez sa vidéo ci-dessous : 

Ne pas prendre le cyber harcèlement à la légère

"Je n’avais jamais pensé que partager ma passion me ferait vivre ce genre de situation. Une situation d’impuissance et de vulnérabilité. Je n’ai plus les mots face à ces actes. Le cyber harcèlement n’est pas quelque chose à prendre à la légère", écrit Julie Legros sur sa page Facebook ce mardi. La sportive est attaquée dans les commentaires sur le simple fait de porter un short ou une brassière lors de son cours de sport.

"Vous n’avez pas idée à quel point c’est humiliant, à quel point cela me répugne. Bien sûr j’aimerai vous dire que je reste forte mais imaginez ce que cela me projette", écrit Julie Legros qui a décidé de témoigner "en tant que femme pour montrer l’impact de vos actes sur une personne".