Colère et morosité sur le marché forain de Saint-Pierre face aux nouvelles mesures anti-covid

coronavirus
Un marché forain à La Réunion (photo d'illustration).
Un marché forain à La Réunion (photo d'illustration). ©Imaz Press

Moins de forains, une jauge réduite, interdiction de boire et manger sur site : le marché de Saint-Pierre était chaotique ce samedi 27 février. Les nouvelles mesures anti-covid provoquent colère et morosité.

Une nouvelle organisation est mise en place ce samedi 27 février sur le marché forain de Saint-Pierre. Moins de forains, une jauge réduite : le protocole sanitaire est renforcé pour lutter contre le Covid-19.

Interdiction de boire et manger

"On nous empêche même de manger sur notre stand, s’énerve une commerçante. Ce matin, un policier m’a demandé d’arrêter de manger mon croissant !" Juste à côté, une autre vendeuse s’emporte : "on a même pas eu le droit de manger un longani sur le marché forain, c’est pas possible ! Aujourd'hui, on vit comme des chiens, on ne peut plus avancer, c’est plus un marché forain ça".

Patrouilles de police et PV

Sur le site, la jauge de de 8m2 par personne doit être respectée, tout comme le sens de circulation, le port du masque et la distribution de gel hydro alcoolique. Il ne doit pas y avoir plus de six personnes par stand. Des règles pas toujours appliquées ce matin. La police municipale a dressé plusieurs procès-verbaux provoquant la colère du public.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 

Un marché forain chaotique ce samedi, à Saint-Pierre, face aux nouvelles mesures anti-covid

 

Moins de forains sur le marché

Depuis mardi, le protocole sanitaire est encore renforcé sur les marchés forains de La Réunion, pour au moins deux semaines. Ce matin sur le site de la Ravine Blanche, à Saint-Pierre, seuls les vendeurs qui occupent un numéro de carreau impair ont pu à s’installer et vendre leurs produits. Samedi prochain, ce sera au tour des numéros pairs.

Cette organisation plaît moyennement aux producteurs de fruits et légumes. Ils affirment que leurs produits eux ne peuvent attendre pour être venu. Selon eux, il y aura des pertes.

Installation à 5h du matin avec le couvre-feu

Par ailleurs, le couvre-feu ne leur facilite pas la tâche. En vigueur de 22h à 5h du matin, il ne permet plus aux forains de s’installer avant 5 heures. Habituellement, ces derniers montaient leurs stands dès deux ou trois heures du matin. Ce matin, ils s’installaient alors que les premiers clients arrivaient.

Face à ces nouvelles restrictions, les forains déplorent aussi un manque de clients. Peu de monde s’y est rendu ce matin. De quoi décourager un peu plus les forains.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live