Comment pêcher sans se mettre en danger ?

mer
Les pêcheurs du dimanche sont de sortis à la marine Sainte-Rose
Les pêcheurs du dimanche sont de sortis à la marine Sainte-Rose ©Céline Latchimy

De nombreux pêcheurs amateurs se donnent rendez-vous les fins de semaines sur le bord de mer. Parfois, la houle capricieuse les oblige à redoubler de vigilance. Ils livrent leurs conseils pour résister aux aléas de la mer.

Jimmy et son frère Patrice, originaires de Saint-Denis ont l’habitude de venir pêcher du côté de la marine de Sainte-Rose, sur la falaise. Lorsque la météo est agitée, ils prennent toutes les précautions pour ne pas se retrouver à la mer et se noyer. Jimmy recommande surtout d’observer les alentours et la météo avant de commencer à pêcher. Si la mer est trop forte ou s’il pleut, cela peut vite devenir trop dangereux.  
  

"On ne va pas risquer notre vie pour un poisson"

Pêcher de jour, ne jamais tourner le dos à la mer, toujours venir accompagné… les pêcheurs du dimanche ont tous leurs astuces pour  pêcher en toute sérénité.  Alexandre, qui est venu pêcher en famille pour la journée mais compte bien repartir avant la nuit tombée. "Il y a plus de risques le soir, explique-t-il. On ne voit pas comment est la mer, ni les galets. On peut glisser plus facilement.

Si les bonnes conditions pour pêcher ne sont pas au rendez-vous, tous les amateurs s'accordent pour dire qu'il vaut mieux rester chez soi. 

Le reportage de Céline Latchimy et Willy Fontaine : 

Les pêcheurs amateurs livrent leurs conseils pour faire face à la mer agitée

Dans la soirée du 26 décembre, un homme de 55 ans a été happé par une vague en pêchant au bord de mer dans le secteur de la Pointe des Châteaux du côté de Saint-Leu. Malgré le massage cardiaque prodigué par les secours, le pêcheur n’a pas survécu.