Comment RunCov, le nouveau test Covid très prometteur, est né à La Réunion ?

sciences
Plus pratique et plus rapide que le RT-PCR, ce nouveau test Covid, RunCov, est né dans les laboratoires de La Réunion.
Plus pratique et plus rapide que le RT-PCR, ce nouveau test Covid, RunCov, est né dans les laboratoires de La Réunion. ©Réunion La 1ère

Expérimenté au CHU, RunCov, sera bientôt expérimenté par les compagnies aériennes. Plus pratique et plus rapide que le RT-PCR, ce nouveau test Covid est né dans les laboratoires de La Réunion.

"Les petits laboratoires de La Réunion peuvent aussi faire de grandes choses", se réjouit Éric Jeuffrault, directeur régional du Cirad à La Réunion. Conçu dans les laboratoires de l’île, ce nouveau test Covid très prometteur est pour lui "un exemple d’intelligence collective à La Réunion".

Une prouesse péi

RunCov est une prouesse scientifique qui revient aux chercheurs du Cirad, le Centre de Coopération International pour le Développement en Recherches Agronomiques, associés à ceux de l’Université, du CHU et du Muséum d'Histoire Naturelle de La Réunion. Depuis le confinement en mars dernier, ils avaient monté une "task force" pour faire avancer la recherche et lutter ensemble contre le Covid-19. Depuis quelques semaines, avec RunCov, les chercheurs réunionnais ont effectué un grand pas dans la détection du coronavirus.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Des scientifiques réunionnais ont mis au point un test plus rapide et plus pratique, le RunCov

 

Plus rapide et plus pratique

Plus rapide et plus pratique que le RT-PCR, RunCov est admis parmi les tests Covid disponibles par le ministère de la Santé. Comme pour le test PCR classique, le prélèvement est nasal. L’échantillon est ensuite déposé dans des tubes, et quelques manipulations plus tard, il est enfermé dans une machine.

"A partir de 5 minutes, nous avons des signaux qui peuvent sortir pour les patients très contaminés, explique Isabelle Robene, chercheuse au Cirad Réunion. Ensuite, nous attendons 25 minutes pour dire qu’un échantillon est négatif s’il n’y a pas eu de signal".

Alors que le RT PCR nécessite une manipulation en laboratoire et un résultat sous plusieurs heures, le RunCov prendra 25 minutes maximum. Il est également sensible au variant britannique. Un atout pour ce test Covid au vue du contexte sanitaire dans l’île, puisque les trois variants britannique, sud-africain et brésilien ont été détectés.

Des premiers vols expérimentaux avec RunCov

Expérimenté au CHU, RunCov, sera bientôt expérimenté dans les aéroports. "Nous sommes en relation avec les compagnies aériennes pour étudier comment utiliser le dépistage RunCov pour que seuls les passagers réellement négatifs puissent monter dans l’avion", explique Éric Jeuffrault, directeur régional du Cirad à La Réunion.

Ce test permettrait aux compagnies aériennes de sécuriser leurs vols. Actuellement, les passagers qui veulent embarquer doivent présenter un test PCR de moins de 72 heures. Ils peuvent donc être contaminés pendant ce laps de temps avant d’embarquer dans un avion. "Les premiers vols expérimentaux avec RunCov pourraient se mettre en place d’ici trois semaines", explique Éric Jeuffrault, directeur régional du Cirad à La Réunion. Les liaisons entre Mayotte et La Réunion pourraient être concernées. 

Expérimenté au CHU

Expérimenté au CHU, RunCov devrait aussi être utilisé dans les hôpitaux pour les patients qui ont besoin de se faire dépister rapidement, avant une opération chirurgicale par exemple.

Sera-t-il déployé à plus grande échelle encore ? Impossible de le savoir pour le moment. Une chose est sure, RunCov viendra en complément des mesures déjà déployées pour lutter contre le Covid-19 dans le département et l’Hexagone.