réunion
info locale

Les Comores se protègent de l’épidémie d’Ebola

océan indien
Inauguration centre médical Comores
©La Gazette des Comores
Un centre médical de lutte contre l’importation du virus Ebola a été inauguré à Moroni. Il est installé dans l’aéroport. En cette période de pèlerinage à la Mecque, l’archipel des Comores veut se prémunir contre une éventuelle importation de cette maladie.
L’épidémie d’Ebola qui ravage l’Afrique de l’Ouest inquiète le monde entier. Les îles de l’océan Indien sont pour l’instant épargnées, mais elles se situent sur une carte des zones potentiellement à risque publiée par l’organisation mondiale de la santé.

Logiquement, afin de limiter le risque en cette période de pèlerinage vers la Mecque, les Comores viennent d’installer un poste médical dans son aéroport de Moroni. Il a été inauguré par le vice-président en charge de la santé et le Dr Rosa Maria Soares Da Silva, représentante de l’Oms aux Comores, « Nous sommes obligés de le faire maintenant compte tenu de la situation qui prévaut au niveau mondial ».

Les ports après les aéroports

La Gazette des Comores précise que des dispositifs similaires seront installés dans les prochains jours sur les îles d’Anjouan et Mohéli. Certes, l’archipel est éloigné du continent, mais l’inquiétude est de mise même si le risque est très faible, il doit être pris en considération.

Si le virus Ebola arrivait à franchir la frontière comorienne, les ravages pourraient être considérables sur des îles ou les familles vivent un seul et même toit. Après les aéroports, les autorités installeront des centres médicaux dans les ports. L’objectif et de fermer toutes les portes d’accès possibles.
Publicité