publicité

Les Comoriens se rendront aux urnes le 29 mars prochain

Selon un décret présidentiel publié lundi 24 décembre, les Comoriens sont appelés à se rendre aux urnes le 29 mars prochain pour élire leur président ainsi que les gouverneurs de trois îles autonomes. 

© IBRAHIM YOUSSOUF / AFP
© IBRAHIM YOUSSOUF / AFP
  • AFP
  • Publié le
Les Comoriens sont appelés aux urnes les 29 mars pour élire leur président ainsi que les gouverneurs de trois îles autonomes, selon un décret présidentiel publié lundi. En cas de deuxième tour, le scrutin se tiendra le 21 avril, ajoute-t-on de même source.
 

Président et gouverneurs 

Outre le président, les Comoriens doivent élire les gouverneurs des îles de Grande Comore, d'Anjouan et de Mohéli, précise le décret. 

Le climat politique s'est singulièrement dégradé aux Comores depuis le référendum constitutionnel du 30 juillet dernier qui a renforcé les pouvoirs du président Azali Assoumani, notamment en l'autorisant à accomplir deux mandats successifs au lieu d'un. Il met à mal la présidence tournante tous les cinq ans entre les trois îles principales de l'Union des Comores (Anjouan, Grande-Comore, Mohéli). En vertu de ce principe, la prochaine présidence aurait dû revenir à un représentant d'Anjouan où l'opposition est majoritaire.
 

Tensions

Cette réforme a provoqué des manifestations violentes. En octobre, un groupe de rebelles armés avait affronté les forces comoriennes à Mutsamudu, la capitale de l'île d'Anjouan. Les trois îles des Comores, depuis leur indépendance de la France en 1975, ont connu une vingtaine de coups ou tentatives de coups d'Etat.  
 

Sur le même thème

  • Comores

    Les Comoriens se rendront aux urnes le 29 mars prochain

    Selon un décret présidentiel publié lundi 24 décembre, les Comoriens sont appelés à se rendre aux urnes le 29 mars prochain pour élire leur président ainsi que les gouverneurs de trois îles autonomes. 

  • Comores

    Anjouan : Mutsamudu vit dans la terreur

    Les habitants d'Anjouan viennent de vivre une nouvelle nuit de terreur. Les tirs d'armes de guerre ont retenti toute la nuit. À Moroni, à la demande de l'Union africaine le gouvernement a repris les négociations, la société civile est là, mais l'opposition est absente.  

  • Comores

    Comores : Anjouan prend les armes

    L'arrivée, ce lundi, de militaires de l'île de la Grande Comores n'a pas apaisé les tension, loin de là ! Les barrages sont à nouveau érigés dans la capitale d'Anjouan et sur les points stratégiques. Les Anjouanais sont armés et sont prêts à en découdre.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play