publicité

Conseil constitutionnel : pourquoi Thierry Robert a-t-il perdu son mandat de député ?

Thierry Robert a donc perdu son mandat de député. L’élu Saint-Leusien a été déclaré inéligible pour trois ans par le Conseil constitutionnel. Il sera déclaré démissionnaire et devra quitter son siège à l’assemblée nationale. Décryptage signé Gaël Le Dantec
 

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Elyas Akhoun et Gaël Le Dantec
  • Publié le , mis à jour le
En janvier dernier, Thierry Robert était le seul député à ne pas avoir fourni à l’assemblée nationale une attestation de conformité fiscale, il n’avait pas réglé tous ses impôts et notamment l’impôt sur la fortune. Depuis, il a régularisé sa situation mais cela n’a pas suffi à satisfaire l’Assemblé Nationale qui a saisi le Conseil constitutionnel au mois d’avril. Conseil qui, à son tour reconnaît que l’ancien maire de Saint-Leu a bien payé ses dettes mais qui estime que l'importance des sommes dues et l'ancienneté de sa dette justifient qu’il soit sanctionné, autrement dit le député Modem devait beaucoup d’argent et depuis longtemps.

Il fait donc les frais des lois de moralisation de 2017 et sera déclaré démissionnaire de son poste et inéligible pour trois ans, c’est-à-dire qu’il ne pourra pas participer aux prochaines élections municipales, ni aux régionales, ni aux départementales et que, bien sûr, il ne pourra pas se présenter à l’élection législative partielle qui doit être organisée pour le remplacer d’ici trois mois.
Thierry Robert lors de sa réélection aux législatives de 2017 © Antoine Garnier
© Antoine Garnier Thierry Robert lors de sa réélection aux législatives de 2017
Le président du LPA avait été largement élu face à Fabrice Marouvin il y a à peine un an. Il devra également laisser son mandat de conseiller municipal à Saint-Leu. Par ailleurs la haute autorité pour la transparence de la vie publique a saisi le procureur à propos de la déclaration de patrimoine de Thierry Robert.

 

* Eclairage Allons plus loin avec François Cafarelli. Le maître de conférence en Droit public à l'université de la Réunion explique à Gaël Le Dantec et Elyas Akhoun pourquoi le Conseil constitutionnel a annulé l'élection de Thierry Robert dans la 7ème circonscription: 



 

Sur le même thème

  • politique

    Législative 7ème circonscription: les jeux sont très ouverts

    Ils seront donc 13 candidats à briguer le siège de député de la Réunion dans la 7ème circonscription. Le 1er tour de cette législative partielle se déroulera le 23 septembre et l’éventuel deuxième tour le 30. Avec 13 candidats, les jeux sont très ouverts, le point sur les forces en présence.

  • politique

    Législative partielle : les 13 candidats

    On connaît désormais les noms des candidats pour l’élection législative partielle dans la 7ème circonscription de La Réunion. La campagne électorale débute lundi 3 septembre et s’achèvera samedi 22 septembre. Le 1er tour de l’élection se déroulera le dimanche 23 septembre.
     

  • politique

    Législative partielle : fin de dépôts de candidature ce vendredi

    Dernier jour pour les déclarations de candidature à l’élection législative partielle de la 7ème circonscription. La plupart des candidats se sont fait connaître, certains se faisait désirer, comme Pierrick Robert qui est finalement être le candidat désigné par le LPA.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play