Consultations gratuites à Boucan Canot pour la journée mondiale de dépistage du cancer de la peau

cancer
Journée mondiale de dépistage et de sensibilisation au cancer de la peau soleil
Opération de sensibilisation et de dépistage du cancer la peau. ©Thierry Chapuis
Cinq fois plus de cancer de la peau en 10 ans à La Réunion. Le département est particulièrement exposé, l’indice UV y est en effet particulièrement fort. Le dépistage et la sensibilisation aux gestes de protection sont donc essentiels.

La Karavan Santé de la mairie de Saint-Paul s’est arrêtée sous le soleil de Boucan Canot. Elle a installé ses chapiteaux pour une journée de dépistage et de sensibilisation du cancer de la peau sur l’esplanade de 9h à 15h.  

Dès l’ouverture, le public était déjà nombreux.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :  

Journée de sensibilisation et de dépistage au cancer de la peau à Boucan Canot

Des UV deux fois plus agressifs à La Réunion

Le soleil est un ami dont il faut se méfier, quelle que soit la couleur de la peau. Le risque majeur étant de développer un mélanome. A La Réunion, les UV sont deux fois plus agressifs qu’ailleurs, d’où l’importance de se protéger même quand le temps est couvert.  

Crème solaire avec un indice de protection 50, chapeau et lunettes de soleil sont les meilleurs moyens de protection.    

Cinq fois plus de mélanomes en 10 ans

A La Réunion, les cas de mélanomes se sont multipliés par 5 en 10 ans. Les autres types de cancers de la peau augmentent aussi. L’association MISOLRE, qui fait de la prévention jusque dans les écoles, a permis ces consultations gratuites à l’occasion de la journée mondiale de dépistage du cancer de la peau.  

L’importance du dépistage

Le mélanome est un cancer se soigne quand il est détecté très rapidement, au stade où il est superficiel, explique Camille Scalbert, dermatologue. A ce moment-là, " on l’enlève et on est guéri ".

Pour cela, il faut le détecter, et donc il est important d’aller chez le dermatologue et de montrer sa peau, insiste la praticienne. Sur 25 personnes dépistées dans la matinée, cinq présentaient des grains de beauté et tâches qui annoncent un début de cancer de la peau. Elles iront consulter dès que possible.