Contrôle des bus : les passagers doivent porter la ceinture

sécurité
Contrôle de bus
©Hubert Debeux (Réunion.1)
Ce lundi 29 janvier 2018, gendarmes et agents de la DEAL ont procédé à des contrôles du port de la ceinture dans les bus scolaire. Une opération coup de poing pour rappeler les règles et les sanctions en cas d'infraction ! Le passager verbalisé doit s'acquitter d'une amende de 90 €.  
Les accidents dramatiques de bus scolaires qui se sont produits en décembre 2017 dans les Pyrénées-Orientales et il y a trois jours dans le Gers ne sont sûrement pas étranger à la vaste opération, de contrôle du port de la ceinture dans les bus scolaire, organisée par les gendarmes et les agents de la DEAL. Toute l'île et tous les cars étaient concernés. La cible des contrôleurs était les passagers comme l'ont expliqué les militaires de l'Ouest à Hubert Debeux de  Réunion.1 qui vous propose un reportage complet sur le sujet dans le journal de la radio ce midi. 
Contrôle Gendarmes DEAL
©Hubert Debeux (Reunion.1)
Depuis 2015, tous les autocars sont concernés par cette obligation qui concerne le conducteur, mais également les passagers. Souvent, ces derniers ne font pas attention aux panneaux qui les invitent à boucler la ceinture, quand ils n'ignorent pas volontairement les injonctions du chauffeur. Afin de sensibiliser les écoliers, collégiens et lycéens réunionnais à cette obligation, les agents de la DEAL et les gendarmes de l'Escadron Départemental de la Sécurité Routière ont contrôlé tous les autocars.
Contrôles routiers
©Hubert Debeux (Réunion.1)
L'étude des accidents des bus scolaire montre q les passagers les plus gravement touchés lors d'une sortie de route ou une collision, sont ceux qui n'étaient pas attachés. Soit, ils sont éjectés, soit projetés contre une autre personne ou un élément rigide du véhicule. Dans les deux cas, les traumatismes sont importants, voire mortels. Afin de réduire, la gravité des blessures éventuelles les passagers doivent mettre leur ceinture. Ce n'est pas un choix, c'est une obligation, sous peine de payer une amende de 135 €, qui est réduite à 90 € si vous payez dans les trois jours. En revanche, cette amende passe à 375 € si vous payez après 30 jours...

Les Outre-mer en continu
Accéder au live