Coronavirus : 160 800 masques réceptionnés ce week-end par l’ARS

coronavirus
Masques
Un nouvel approvisionnement en masques du stock stratégique national a été livré ce week-end à La Réunion. L’ARS a ainsi réceptionné 96 000 masques chirurgicaux et 64 8000 masques FFP2. Ils seront distribués cette semaine à différents corps de métiers.
La livraison était très attendue. Dès la semaine prochaine, les masques fraichement réceptionnés seront distribués à un certains nombre de professionnels. Toutes les catégories de métiers qui en ont fait la demande ne pourront en bénéficier.

L’ARS fera en fonction des " indications nationales de port de masques et de quantités cibles pour chaque catégorie d’opérateur et professionnels de santé ou sociaux ", prévient-elle.

 

160 800 masques livrés ce week-end


Le nouvel approvisionnement en masques du stock stratégique national livré ce week-end est composé de 96 000 masques chirurgicaux et de 64 800 masques FFP2. Ces masques seront distribués, en plusieurs vagues, la semaine prochaine.

A ces masques, s’ajouteront alors ceux du stock historique régional de masques chirurgicaux. Un double contrôle préalable sera cette fois effectué pour éviter e distribuer à nouveau des masques inutilisables. D’abord l’ARS et un organisme extérieur y procéderont, puis les pharmaciens d’officine eux-mêmes.

Ces stocks combinés permettront, selon l’ARS de renouveler et d’étendre la fourniture de masques aux personnels de santé durant la semaine prochaine. Les besoins d’une semaine seront ainsi couverts, indique l’ARS, à l’exception du CHU dont l’objectif est d’assurer la disponibilité nécessaire pour 10 jours.

 

Qui sera livré ?


La livraison doit se faire en plusieurs vagues au cours de la semaine prochaine. D’abord, les professionnels et établissements précédemment servis seront renouvelés :
  • Le CHU de La Réunion, pour qu’il dispose de l’équivalent de 10 jours de consommation.
  • Les médecins généralistes, pédiatres, gynécologuesobstétriciens, sages-femmes, infirmiers de ville et pharmaciens d’officine
  • Les chirurgiensdentistes, en masques FFP2 notamment
  • Les ophtalmologues
  • Les établissements et services médicalisés d’hébergement ou d’accompagnement des personnes âgés et des personnes en situation de handicap, en masques chirurgicaux
  • L’hospitalisation à domicile, en masques chirurgicaux
  • Les transporteurs sanitaires
  • Le SDIS
Ensuite, la distribution sera étendue à de nouveaux professionnels de santé :
  • Les services d’aide à domicile pour personnes âgées ou en situation de handicap, en masques chirurgicaux
  • Les établissements et services nonmédicalisés d’hébergement et d’accompagnement des personnes en situation de handicap, en masques chirurgicaux
  • Les établissements d’hébergement médicalisés pour personnes en difficulté sociale, en masques chirurgicaux
  • Les masseurskinésithérapeutes, en masques FFP2 et chirurgicaux
  • Les cardiologues et pneumologues de ville, en masques FFP2 et chirurgicaux
  • Les cabinets de radiologie, en masques chirurgicaux
  • Les centres ambulatoires dédiés COVID, en masques chirurgicaux.
L’ARS précise que les masques FFP2 sont " réservés pour la pratique des actes invasifs ou à risque de projection, principalement en milieu hospitalier et dans une moindre mesure en ville, ainsi qu’aux personnels hospitaliers travaillant en services de soins critiques et aux urgences ".

 

Le port de masques "barrières" pour l’ensemble de la population


Partout dans le monde les masques manquent, ils sont donc réservés aux personnes intervenant en première ligne, dans la mesure des stocks disponible. Cependant, le port du masque, un temps jugé non-indispensable par les autorités pour le reste de la population, est désormais recommandé.

Ainsi, l’Académie de médecine a, dans un avis rendu vendredi 3 avril, recommandé le port de masques barrières par l’ensemble de la population lors des activités professionnelles hors soins et les sorties réglementées dans le cadre du confinement.

L’AFNOR  a publié une norme de fabrication de ces masques barrières, disponible sur son site : www.afnor.org.