Coronavirus : 2 675 nouveaux cas et 7 décès en une semaine à La Réunion

coronavirus
Coronavirus covid test dépistage
©RB / Imaz Press Réunion
La préfecture et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mardi 7 décembre, 2 675 nouveaux cas de coronavirus et sept décès du 27 novembre au 3 décembre à La Réunion. Le taux d'incidence atteint désormais les 312,5 cas pour 100 000 habitants.

La préfecture de La Réunion et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mardi 7 décembre, 2 675 nouveaux cas de coronavirus et sept décès dans l'île du 27 novembre au 3 décembre. Le nombre de cas moyen journalier s'élève à 382, contre 305 la semaine précédente.

Sept malades sont décédés : originaires de la Réunion, tous étaient agés de plus de 60 ans.

  • 2 personnes âgées entre 60 et 64 ans,  
  • 2 personnes âgées entre 65 et 74 ans,
  • 3 personnes âgées de plus de 75 ans.

Cinq personnes présentaient des comorbidité et aucune n’était vaccinée.

La circulation du Covid-19 continue de s'intensifier à La Réunion. Depuis vendredi dernier, le taux d’incidence continue à augmenter pour atteindre ce jour un seuil dépassant les 350 pour 100 000 habitants. 

Par ailleurs les mesures annoncés par le gouvernement sont applicables à La Réunion : fermeture des discothèques à compter du vendredi 10 décembre, encadrement strict des espaces de restauration lors des festivités de plein air, réduction des réunions en présentiel, renforcement du télétravail, ouverture de la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans présentant des risques.

3 cas de variant Omicron

Depuis le 30 novembre, 3 cas positifs au variant "Omicron" ont été identifiés, non liés entre eux. Des opérations de séquençage sont actuellement en cours pour d’autres cas considérés comme suspects.

Deux cas sont importés d’Afrique Australe et un cas identifié par séquençage le 5 décembre est un cas autochtone, c’est-à-dire sans relation avec un séjour à l’étranger.

Ces trois personnes ont été placées à l’isolement à leur domicile. Les cas contacts à risque ont également été identifiés et mis à l’isolement.

Un taux d'incidence de 312,5/100 000 habitants 

Depuis plus d'un mois, les principaux indicateurs de suivi de l’épidémie sont en hausse. Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires est passé de 2 140 cas la semaine précédente à 2 675 cas du 27 novembre au 3 décembre. 

Le taux d’incidence atteint 312,5/100 000 habitants (contre 250/100 000 la semaine précédente) et le taux de positivité baisse à 3,9% (4,3% la semaine précédente). 

Les taux de positivité les plus élevés concernent trois tranches d’âge en particulier :

  • les personnes de 35-44 ans : 5,2 %
  • les personnes de 25-34 ans : 4,8 %
  • les plus de 75 ans : 4,6 %

A l’approche des fêtes de fin d’année, les Réunionnaises et les Réunionnais sont appelés à maintenir un haut niveau de vigilance dans la sphère privée et en milieu professionnel et à limiter tous les moments de convivialités présentant des risques élevés de contamination.

85 % de variant 

Le nombre de dépistages réalisés sur la semaine est en nette augmentation, soit 68 444 tests réalisés, chiffre le plus haut jamais atteint. La semaine dernière, il était de 49 431 tests réalisés.

Parmi les 2 675 nouveaux cas de la période, on note pour les cas renseignés :  

  • 927 cas classés autochtones,
  • 26 cas classés importés,
  • 3 cas classés autochtones secondaires.

Du 27 novembre au 3 décembre, 2 553 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation : 2 169 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 85%. Le variant Delta représente plus de 99 % des mutations détectées.

Compte tenu des 59 685 guérisons et des 391 décès depuis le début de la crise sanitaire, 3 787 cas sont encore actifs à ce jour. 63 863 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie.

15 patients en réanimation

Au 7 décembre, 15 lits de réanimation sont occupés par des patients positifs à la Covid-19, sur les 74 lits de soins critiques installés à La Réunion. La situation est relativement stable depuis deux semaines.

Sur les personnes admises en réanimation depuis le 1er novembre :

  • 79% sont des hommes et 21% des femmes ;
  • 30% sont âgées de 15 à 44 ans, 33% sont âgées de 45 à 64 ans, 33% sont âgées de 65 à 74 ans, et 4 % ont plus de 75 ans ;
  • 93% présentent des comorbidités.

63 % des patients ont moins de 65 ans. La quasi-totalité des patients hospitalisés en service de réanimation ne disposaient pas d’un schéma vaccinal complet.

Mardi dernier, le 30 novembre, 18 lits de réanimations étaient occupés, puis 9 lits le samedi 4 décembre. 

 

37 clusters actifs

Au 7 décembre 2021, 37 clusters sont actifs (contre 55 clusters au 30 novembre) et 510 ont été clôturés.

Parmi les clusters actifs, 15 sont classés à criticité élevé ou modéré :

  • 9 clusters à criticité modérée : Le Port (1), Le Tampon (2), Saint-Denis (3), Sainte-Marie (1) et Saint-Pierre (2).
  • 6 clusters à criticité élevée : Saint-André (1), Saint-Denis (4) et Saint-Louis (1).

Où et comment se faire dépister à La Réunion ?

Le meilleur moyen de ralentir la progression du virus dans l’île est de stopper le plus tôt possible les chaînes de transmission via le dépistage et l’isolement. Pour se faire dépister, différents lieux sont accessibles avec ou sur rendez-vous selon le site :

  • 30 laboratoires d’analyse médicale,
  • les sites du CHU et du GHER,
  • plus de 100 pharmacies volontaires,
  • certains professionnels de santé,
  • lors des opérations de dépistage organisées par l’ARS.

Seuls les tests réalisés dans un but de dépistage sont désormais pris en charge l’Assurance Maladie. Ils sont aussi pris en charge si vous êtes mineur, si vous êtes vacciné, si vous présentez des symptômes (sur prescription médicale) ou si vous êtes cas contact.

Pour faciliter le recours aux tests devenus obligatoires avant tout déplacement aérien en métropole, à Mayotte ou dans les pays de la zone, un service de test antigénique (TAG) situé à l'aéroport va être ouvert à la population dans les jours qui viennent.

Des arrivages de tests antigéniques sont réalisés chaque semaine dans l’île. Toutefois, des délais plus longs sont actuellement observés pour le réapprovisionnement en raison du fret aérien. Des tensions sont donc prévisibles en cette fin de semaine principalement dans les pharmacies, sans pour autant parler de rupture de stock.

Les autotests représentent une alternative au dépistage pour l’obtention d’un passe sanitaire « activités ». Le test RT-PCR est disponible en laboratoire.

Point sur la vaccination

Au 7 décembre, on compte plus de 1 076 671 injections depuis le début de la campagne à La Réunion. 

Du 29 novembre au  5 décembre, plus de 36 000 injections ont été effectuées dans l’île. Le nombre de rappels a plus que doublé en une semaine (plus de 65 600 personnes à ce jour). Au 5 décembre, 535 934 personnes ont reçu au moins une injection.

  • 76,3% de la population éligible (de plus de 12 ans)  est engagée dans un parcours vaccinal soit 62,6 % de la population totale,
  • 73,7% de la population éligible présente un schéma vaccinal complet soit ou 60,5 % de la population totale.

 

Le nombre de vaccinés augmente dans l’île, où plus de 60% de la population est désormais vaccinée.

Le nombre de personnes vaccinées et infectées par la Covid augmente, ce qui pourrait faire douter de l’efficacité du vaccin à protéger contre l’infection. Mais avec plus de 60% des Réunionnais vaccinés, la proportion de personnes infectées chez les vaccinés est très inférieure à celle constatée chez les non vaccinés : l’efficacité du vaccin contre l’infection est supérieure à 70%.

Concernant l’efficacité du vaccin à protéger contre les formes sévères, elle reste excellente et toujours supérieure à 90%.

Les recommandations

Face à l’accélération de la circulation virale, la préfecture et l’ARS rappellent la nécessité de :

  • Porter le masque dans l’espace public et dans les lieux clos (lieu de travail, commerces, transports et tout lieu de rassemblement couvert).
  • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique et éviter de se toucher le visage
  • Respecter une distance d’au moins deux mètres avec les autres et limiter au maximum ses contacts sociaux
  • Aérer les pièces de son domicile ou de son lieu de travail le plus souvent possible
  • Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique
  • Utiliser l’application TousAntiCovid pour notamment être informé d’un contact avec une personne positive.

 

​​​​​​​