Coronavirus : 29 tests positifs sur 350 prélèvements à Madagascar

coronavirus
Bilan covid 29 septembre 2020 Madagascar
©Capture d'écran Madagascar-Tribune
Il est, bien sur, trop tôt pour se réjouir des derniers chiffres communiqués par le Centre de commandement national de lutte contre la covid-19 à Madagascar, mais les dernières statistiques sont encourageantes. 29 tests positifs en 24 heures, la baisse est spectaculaire ! 
Madagascar, voit-elle une issue à la crise sanitaire qui touche la Grande île depuis 7 mois. Les derniers relevés du Centre de commandement "anti-covid" sont encourageant, cependant la plus grande prudence est de mise. Les soignants et la population ont souvent été confrontés aux montagnes russes émotionnelles. Une bonne nouvelle statistique étant chassée par une explosion des chiffres les jours suivants. Mardi 29 septembre 2020, dans l'après-midi, les laboratoires en charge de l'analyse des tests PCR et GeneXpert n'ont relevé que 29 cas positifs sur les 350 échantillons analysés précise Madagascar-Tribune

Les hôpitaux n'ont plus enregistré de décès depuis 3 jours et l'un des 17 patients qui était dans un service de réanimation (16 depuis mardi) est à nouveau hospitalisé avec les 1 007 autres personnes. On comptabilisait, mardi à Madagascar 229 morts de la covid-19 et 70 578 tests depuis le 19 mars 2020. 
 

35 028 décès de la covid-19 en Afrique


En Afrique, en cette fin du mois de septembre 2020, 35 028 personnes sont mortes après avoir été touchées par le virus. Cette étude porte sur les 54 pays du continent. Près de la moitié des décès ont été comptabilisés en Afrique du Sud, soit 16 376.

Le 26 septembre 2020, 1 million 451 mille 128 personnes ont été infectées par le virus de la covid-19 dans ces 54 pays écrit lactuacho.com, avec des conséquences très variables selon les personnes, l'âge et la santé.

La Réunion et Mayotte, départements français n'apparaissent pas dans ce relevé qui est centré sur le continent et ses terres indépendantes.
 
Nations Unies : le président de Madagascar pour l'effacement de la dette
Le président de Madagascar, Andry Rajoelina, a participé, ce mardi 29 septembre 2020, a participé par visioconférence à l’Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies, sur le financement du Programme de développement durable à l’horizon 2030 note Midi-Madagascar. Il a été longuement question de la covid-19 et des conséquences de la crise sanitaire. 

Il a plaidé pour que la solidarité internationale joue en faveur des pays les plus pauvres de la planète en effaçant leurs dettes, soulignant que de nombreux pays sont aujourd'hui en cessation de paiement et dans l'incapacité de faire face aux exigences des créanciers écrit L'Express de Madagascar. Le président a conclu son plaidoyer en soulignant : "La solidarité internationale est plus que jamais primordiale pour permettre au monde et aux Etats de se relever".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live