Coronavirus : 62 décès, 104 tests positifs et 7 153 personnes infectées à Madagascar

coronavirus
La foule à Tananarive à l'heure des sorties autorisées
La foule se presse devant les boutiques, le matin, pour faire ses courses avant de se "reconfiner" l'après-midi. Cet afflux de personnes dans les rues de Tananarive n'est pas étranger à la propagation du virus dans la capitale ©Capture d'écran 24/24 Madagascar
La pandémie de covid-19 se propage toujours à Madagascar. Un léger fléchissement du nombre de tests positifs est constaté, mais va-t-il durer ? Le Centre de lutte comptabilise 62 décès, 104 nouveaux cas, 72 patients dans un état grave et 7 153 personnes infectées depuis le début de cette crise. 
C'est un exercice douloureux, tous les jours depuis des mois, la professeur Hanta-Marie-Danielle Volontiana, la porte-parole du Centre de commandement de la lutte contre l'épidémie de covid-19, vient face à la presse pour faire le point sur les derniers chiffres qui ont été recueillis sur l'ensemble de la Grande île. Derrière ces chiffres, il est question d'hommes, de femmes, d'enfants qui sont malades, plus ou moins gravement, dont les jours sont parfois comptés, et qui sont en souffrance.

Les équipes médicales malgaches sont à leur chevet. Elles ne se préoccupent pas de pourcentages, de politique, mais d'humains touchés par un virus.
 

62 morts et 72 patients dans un état grave

Bilan de la covid-19 à Madagascar 20 juillet 2020
©Capture d'écran Madagascar-Tribune

Lundi 20 juillet 2020, une fois encore la litanie, des chiffres déshumanisés, a été présentée lors du traditionnel point presse. 10 patients sont décédés depuis ce vendredi 17 juillet 2020. On compte désormais 62 morts, 72 patients dans un état grave, 104 nouveaux tests positifs et un total, depuis le premier jour de l'épidémie de 7 153 personnes identifiées, comme ayant été touchées par le virus note Madagascar-Tribune. 

Une fois encore, l'essentiel des tests positifs (71) proviennent de la région d'Analamanga, banlieue située à l'Est de Tananarive, mais un nouveau foyer se dessine vers Boeny (33 cas), région dont le chef-lieu est Majajanga, ville de la côte Ouest-Nord-Ouest de Madagascar.
Faut-il s'attendre à une explosion du nombre de patients dans ce secteur ? La réponse viendra très rapidement du terrain. 
 

Le confinement de Tananarive est impossible

Tananarive juillet 2020
©Capture d'écran Midi-Madagascar

Cette épidémie est également un révélateur des conditions de vie de la population dans les pays touchés. Les grandes villes de la planète partagent un élément en commun. La covid-19 a fait de nombreuses victimes dans les quartiers les plus pauvres. Difficile, voire impossible, de rester confiné dans un logement surpeuplé.

Tananarive n'échappe pas à cette règle. Le matin, une personne par famille est autorisée à sortir pour faire des courses précise Midi-Madagascar. Face à la foule qui déambule dans les rues, policiers et gendarmes ne peuvent pas intervenir pour demander des justificatifs et faire respecter le port du masque. Certes, le virus circule, mais comment lutter ?






 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live