Coronavirus : 8 nouveaux cas confirmés ce vendredi, soit un total de 402 cas à La Réunion

coronavirus
coronavirus : 8 nouveaux cas confirmés ce vendredi, soit un total de 402 cas à La Réunion
402 cas de coronavirus, ce vendredi 17 avril ©IPR
La Réunion comptabilise désormais, 402 cas de COVID-19. La barre des 400 cas a été franchie. 8 nouveaux cas ont été confirmés ce vendredi 17 avril. 8 sont toujours cours d'investigation.
Ce vendredi 17 avril, le bilan global repart à la hausse avec 8 nouveaux cas confirmés, pour un total de 402 cas de covid-19 à La Réunion. Le premier cas a été révélé le 11 mars dernier.
8 cas sont toujours en cours d'investigation.
 
 

Un cas en milieu carcéral


Parmi, les nouveaux cas se trouve une personnes incarcérée depuis mercredi et depistée dès son arrivée au centre pénitentiaire de Domenjod. Cette personne est asymptomatique et a été prise en charge par le CHU et l'ensemble de ses contacts sont en cours d'identification.
  

71% de cas importés


Pour l'heure, l'ARS a pu mener des investigations pour 394 des 402 cas connus. 281 sont des cas importés, soit 71% des cas investigués, 64 sont des cas autochtones secondaires et 49 sont des cas autochtones. 
 

Parmi eux, 238 patients sont considérés comme guéris par les infectiologues du CHU.

Sur les 394 cas investigués, 27 sont des enfants de moins de 14 ans, soit 7% des cas, 42,2% ont entre 15 et 44 ans, 39,1% ont entre 45 et 64 ans, 7,8% ont entre 65 et 74 ans, et 3,9% ont plus de 75 ans.
 

Selon les données de Santé Publique France, on y apprend davantage sur l'évolution de la courbe épidémiologique.
Du fait de restrictions d’arrivées sur le territoire et par conséquent, de la diminution du nombre de cas importés, le nombre de nouveaux cas confirmés a fortement diminué depuis fin mars. Le nombre de cas autochtones reste quant à lui, stable et faible : entre zéro et 10 cas par jour.

Avec cette diminution forte du nombre de cas importés et le maintien d’un nombre de cas autochtones à un faible niveau, la proportion de cas autochtones augmente :

4% au cours de la semaine du 23 au 29 mars
15% au cours de la semaine du 30 mars au 05 avril
54% pendant la semaine du 06 au 12 avril


Une activité de dépistages importante


Plus de 3000 tests sont réalisés par semaine, dans le département. 

Objectifs :
Identifier les cas le plus précocement possible
Retracer rapidement son parcours
Recontacter et isoler toute personne qui aurait été en contact avec ce cas pendant sa période de contagiosité.

Du 06 au 12 avril :
 
  • 47 tests ont été positifs sur 3 038 tests réalisés dans les laboratoires publics et privés de la Réunion
  • Soit un taux de positivité de 2% (il était de 14 % au cours de la semaine du 16 au 22 mars).

Antécédents médicaux et symptômes


Selon les informations publiées par Santé Publique France :

26% des cas confirmés ont rapporté des antécédents médicaux ou comorbidités parmi lesquelles :

- l’hypertension tension artérielle (26%),
- une pathologie respiratoire chronique (25%)
- du diabète (20%)

Les symptômes les plus souvent rapportés sont : la toux, la fatigue, les douleurs musculaires, les migraines et la fièvre. 
 


290 patients hospitalisés 


Le nombre de patient hospitalisés diminue continuellement depuis fin mars du fait du nombre de sorties d’hospitalisations (pour guérison ou maintien à domicile sans signes de gravité). Après un pic d’activité à environ 50 patients hospitalisés ente le 25 mars et le 1er avril, le nombre d’hospitalisations a diminué pour atteindre 12 patients hospitalisés, ce jour en hospitalisation conventionnelle (hors réanimation). 
 

Plus de 3 100 sujets contacts ont été suivis


A ce jour, plus de 3 100 personnes ont été identifiées dans le cadre du contact-tracing organisé par l’ARS. Toutes ces personnes ont été contactées par l’ARS afin de leur demander un confinement strict, de s’assurer de leur état de santé, de les orienter sans délai vers le SAMU-15 en cas d’apparition de signes et de leur livrer des masques afin de s’assurer d’une protection envers leur entourage proche.
 
Ces personnes font actuellement l’objet d’un suivi actif à 3 niveaux :
 
  • Il est demandé à ces contacts de rappeler tous les jours un numéro vert dédié dans le cadre de leur auto-surveillance prescrite par l’ARS
     
  • Les contacts qui ne rappellent pas régulièrement le numéro vert sont rappelés (dans le cadre d’une collaboration avec le CIC du CHU) à mi-parcours de leur quatorzaine pour s’assurer du maintien de leur isolement et de leur état de santé
     
  • L’opérateur chargé du numéro vert rappelle tous les contacts en fin de quatorzaine pour leur signifier la fin de leur quatorzaine et s’assurer là encore de leur état de santé.

Recommandations à suivre
 

  • Respecter les consignes de confinement
  • Limiter au maximum ses déplacements qui sont nécessaires (trajet domicile-travail quand le télétravail n’est pas possible, se rendre chez un professionnel de santé, faire des achats de premières nécessité)
  • Se protéger avec les gestes barrières
Il convient de rappeler ces gestes barrières qui constituent à ce jour le meilleur moyen de limiter la propagation du virus :
  • Se laver les mains régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Porter un masque quand on est malade (sur prescription médicale)
En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus :
 
  • Contactez le Samu Centre 15 en faisant état de vos symptômes et de votre séjour récent
  • Evitez tout contact avec votre entourage
  • Toussez ou éternuez dans votre coude
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique
  • Saluez sans vous serrer la main, évitez les embrassades
Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live