Coronavirus : les chantiers du BTP vont reprendre, mais sous certaines conditions

coronavirus
logements en chantier
L’arrêt contraint des chantiers ne faisait pas consensus. Ce dimanche, la FRBTP annonce qu’un accord a été trouvé avec le gouvernement pour que reprennent les chantiers, mais des conditions strictes devront être observées.
Vendredi dernier, la FRBTP se voyait " contrainte " à l’arrêt des chantiers, ne disposant pas de moyens de protection suffisants pour les salariés des chantiers. De la même façon, la CAPEB contestait les consignes du ministère de l’Intérieur appelant à poursuivre le travail sur les chantiers du BTP

 

Un accord avec le gouvernement

Après discussions, un accord a été passé avec le gouvernement pour que les chantiers du BTP reprennent. Une reprise progressive précise dans son communiqué la FRBTP, qui annonce ce dimanche 22 mars la nouvelle. Un accord qui prévoit en revanche de strictes conditions, permettant de garantir la sécurité des salariés.

Depuis une semaine, de nombreux chantiers de métropole et de La Réunion étaient à l’arrêt, faute de pouvoir mettre en place les gestes barrières notamment.

 

Quatre préalables à la reprise

Afin de rassurer l’ensemble des acteurs de la filière, des conditions ont été fixées pour une reprise acceptable du BTP :
 
  • Un protocole, validé par les ministères du Travail et de la santé, précisera l’ensemble des mesures et procédures applicables pour assurer des conditions sanitaires suffisantes sur les chantiers.
  • Si les entreprises satisfont à l’obligation de moyens, leur responsabilité pénale ne sera pas engagée.
  • Les conditions contractuelles seront clarifiées de façon à ce qu’une entreprise ne se retrouve pas en difficulté vis-à-vis de ses donneurs d’ordre, si elle n’est pas en capacité de poursuivre son activité.
  • L’Etat devra communiquer de façon claire et sans ambiguïté.

Les travaux pour la mise en place de ces mesures sont en cours.