Coronavirus : le CVO malgache intégré aux études cliniques de l'OMS

coronavirus
CVO en vente depuis ce jeudi 21 avril 2020
©Présidence de la République de Madagascar
L'Organisation mondiale de la santé intègre le Covid-Organics aux tests cliniques du "Solidarity Trial". Le résultat sera sans appel. Efficace ou non ! Madagascar qui compte 408 cas confirmés et 2 morts depuis le début de l'épidémie de coronavirus, ce 19 mars 2020.
Le Covid-Organics, boisson élaborée à Madagascar va finalement être intégrée au vaste plan d'essais cliniques lancés par l'OMS, sous le titre "Solidarity Trial" écrit L'Express de Madagascar. La "potion" malgache est censée protéger et soigner la population. Pourtant, localement et en dehors de la Grande île, le CVO ne cesse de diviser.

Fin mars, le président de la République de Madagascar s'est lancé avec l'Imra (Institut malgache de recherches avancées) dans la découverte d'une solution à base d'artémisia et de plantes endémiques pour combattre le Covid-19.  
Le 20 avril 2020, le chef de l'Etat et le directeur de l'Imra, présentaient le fruit de leur travail.
 

Une boisson à base de citron et de gingembre


Depuis, la polémique est politique et financière. Localement, les pros gouvernement essuient les critiques de l'opposition, et au niveau international, les "sachants" se moquent ouvertement du "remède" malgache. Ils parlent d'une boisson à base de citron et de gingembre comme Le Point dans son édition du 20 avril 2020
Dans le même ordre d'idée, ce 12 mai 2020, Le Monde, journal qui est une référence en France, titrait : "Madagascar : le président défend sa potion prétendument anti-coronavirus"

L'artémisia annua est utilisée depuis des centaines d'années en Chine et depuis des décennies en Afrique ou à Madagascar pour soigner le paludisme (malaria). La Grande île est également riche d'une pharmacopée issue de plantes endémiques qui permettent de traiter les problèmes respiratoires et lutter contres les charges virales. 
 

405 cas confirmés et deux morts


Des laboratoires pharmaceutiques, du monde entier, ont demandé à implanter une cellule à Mada pour étudier les molécules de cette flore. Ces sollicitations répétées ont incité le chef de l'Etat à trouver localement un remède. Il s'est appuyé sur l'Imra pour élaborer le CVO et un traitement pouvant être injecté en intraveineuse pour les cas les plus sévères. 

Des essais cliniques sont en cours, il faudra attendre des semaines avant d'avoir un bilan de ces tests. Le Covid-Organics qui a été acheté par plusieurs pays Africains, dont les Comores est toujours distribué gratuitement à la popultaion malgache. Il n'est pas question dans la presse de cas d'intoxication collective due à ce produit.

Pour mémoire, Madagascar compte 25 millions d'habitants. Les autorités sanitaires ont enregistré 405 cas confirmés d'infections liées au Covid-19 et deux décès, depuis le 19 mars 2020 écrit Madagascar-Tribune.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live