Coronavirus : Didier Robert propose à l'Etat d'engager 350 millions d'euros pour relancer l'économie locale

coronavirus
Cornonavirus : Didier Robert demande 350 millions d'euros à l'Etat pour relancer l'économie locale
©Région Réunion
Le Premier ministre a consulté cet après-midi par visio-conférence, l'ensemble des présidents des conseils régionaux du pays afin de préparer le déconfinement progressif. Parmi eux, le Président de la Région Réunion. A cette occasion, Didier Robert a demandé une enveloppe exceptionnelle à l'Etat.
Alors que le Président de la République consultait ce matin, les maires du pays en vue du déconfinement, Edouard Philippe a réuni par visio-conférence les présidents des conseils régionaux. L'objectif : préparer la stratégie de déconfinement. 
  Parmi les présidents de Région, Didier Robert, de la Région Réunion était présent. Lors de cet échange virtuel, il a insisté sur la nécessité de la mise en place d'un grand plan de relance bien plus ambitieux. Un plan essentiel pour maintenir l'activité et l'emploi à La Réunion.
 

350 millions d'euros pour une relance de l'économie locale


Ainsi, le président de la Région Réunion a proposé au Premier ministre d'engager une enveloppe exceptionnelle pour les prochains mois de 350 millions d'euros. 
Ce fond devrait servir prioritairement à relancer la commande publique, les activités de tourisme et du transport et les petites entreprises.
 

Une régionalisation du déconfinement réclamée


Au vu du plan du déconfinement prévu par le gouvernement, Didier Robert a rappelé qu'il était important de tenir compte des réalités locales. Aussi bien en ce qui concerne la problématique des masques grand public que dans une réflexion concertée dans la réouverture des établissements publics.

Le Président de la Région Réunion a ainsi défendu l'idée d'une régionalisation du déconfinement sur la base d'un bilan sanitaire et de l'avancée des mesures de traitement. Protéger donc la population tout en relançant les activités économiques. 

Plus tôt, l'Elysée avait donné quelques éléments sur les conditions du déconfinement, à la suite d'un entretien entre Emmanuel Macron et plusieurs maires. Pas de déconfinement régionalisé, le retour à l'école se fera sur la base du volontariat. Le port du masque sera obligatoire dans les transports.