Coronavirus : fermeture des écoles à La Réunion, la préfecture précise les modalités de garde

coronavirus
Enfant allant à l'école, image d'illustration
(Photo d'illustration). ©Imaz Press
Suite à l'annonce du préfet de La Réunion de la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et université dans l'île, la préfecture apporte aujourd'hui des précisions quant à l'accueil des jeunes. A la fin des vacances scolaires, les enfants ne retourneront pas en classe, qu'est-il prévu ? 
Hier, vendredi 13 mars, la préfecture de La Réunion confirmait en fin d’après-midi la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées, et établissements de l’enseignement supérieur, dont l’université, de La Réunion à compter  du lundi 16 mars, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Le préfet de La Réunion, Jacques Billant, a ainsi été dans le sens de l’annonce faite la veille au soir par le président de la République Emmanuel Macron. Une annonce qui laissait cependant aux représentants de l’état le soin de l’appliquer ou pas sur leur territoire.

 

Les enfants ne retourneront pas en classe après les vacances


En vacances scolaires depuis une semaine et pour encore une supplémentaire, les petits Réunionnais ne sont pas dans l’immédiat concernés par la mesure. En revanche, dès la fin de cette période de relâche, ils ne reprendront pas le chemin de l’école.  

La classe sera donc faite à la maison, mais comment ? Les services du rectorat bénéficient en tout cas d’une semaine supplémentaire pour parfaire le système de continuité pédagogique et administrative. Des réunions doivent être organisées en ce sens en début de semaine prochaine.

En attendant les parents se posent de nombreuses questions et espèrent obtenir rapidement des précisions. Reportage d’Harini Mardaye et Jean-Claude Toihir.
©Reunion la 1ère
 
 

Des mesures pour l’accueil des jeunes


La préfecture a précisé en début d’après-midi les mesures concernant l’accueil des jeunes pour La Réunion. Les micro-crèches qui accueillent jusqu’à 10 enfants restent ouvertes, les accueils collectifs de mineurs pourront accueillir jusqu’à 10 jeunes, les apprentis des CFA seront pris en charge par leur entreprise et enfin, le RSMA reste ouvert.
 
Il est aussi dit que les modalités pour la garde des enfants des personnels indispensables à la gestion de crise seront communiquées prochainement. La ministre des Outre-mer expliquait hier sur le plateau de SPM la 1ère, qu'il revenait aux préfets de trouver des lieux d'accueil pour les enfants dont les parents doivent se rendre au travail.
©SPM la 1ère