Coronavirus : l'île Maurice entame son "déconfinement" la semaine prochaine

coronavirus
Ile Maurice vue du ciel
©France24
Le Premier ministre de l'île Maurice, Pravind Jugnauth a confirmé que la semaine prochaine l'île sœur entamerait la phase de "déconfinement". Un moment délicat pour tous les pays, dont la population était enfermée. Une étape dont la réussite dépend de la discipline collective.
En un mois, l'île Maurice a enregistré deux cas positifs. Deux Mauriciens qui ont contracté la Covid-19 lors d'un voyage en Inde. Le couple a été testé, alors qu'il avait été placé en "quatorzaine". Ils ont été pris en charge par les équipes médicales mauriciennes et leur état est stable. Leurs enfants, testés négatifs, restent sous surveillance. Ce bilan, encourage les responsables à engager le "déconfinement".

Fort logiquement à la veille du déconfinement, le Premier ministre de l'île Maurice, Pravind Jugnauth est venu rencontrer le personnel de santé qui était en première ligne. Il a partagé avec eux, une minute de silence en mémoire des 10 victimes du virus. Puis il leur a rendu un hommage appuyé en rappelant qu'ils avaient participé à la guérison de 332 patients : "Si nous n’avons plus de cas et ce, depuis plus d’un mois, c’est en grande partie grâce à vous," écrit L'Express de Maurice.
 

Les forces de l'ordre surveillent le "déconfinement" 


Les autorités "déconfinent" l'île Maurice, lentement. Les permissions de circuler, d'ouvrir les commerces s'étendent au fil des résultats des services sanitaires. Avec un mois, sans cas autochtone, Pravind Jugnauth a annoncé, ce jeudi 28 mai 2020, que le "déconfinement", va s'accélérer dès la semaine prochaine. Les règles doivent être affinées avec les ministres concernés par cette opération délicate. 

Pour que cette nouvelle étape se déroule sans crainte, le chef du gouvernement a fait appel à la conscience individuelle des Mauriciens au profit de la communauté : "Nous disons à la population d’être vigilants et de suivre les consignes sanitaires"... "il ne faut pas prendre de risque et poursuivre les mesures (barrières)," relève Le Mauricien.
En conclusion de cette intervention, le Premier ministre s'est adressé aux forces de l'ordre qui seront mises à contribution pour faire respecter les nouvelles règles. 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live