Coronavirus : l'inquiétude des agents des centres de tri

coronavirus
Coronavirus : l'inquiétude des employés des centres de déchets
Les agents des centres de déchets inquiets pour leur santé ©Laurent Figon
Les salariés des centres de tri de déchets sont inquiets. Ceux de la plateforme "Cycléa" en charge des déchets de la côte ouest ont peur pour leur santé. 
Ils retrouvent dans les bacs jaunes, des masques usagés ou encore des gants déjà utilisés. 
 
150 tonnes de déchets recyclables sont traités chaque semaine au centre de tri, "Cycléa" sur le site d’Ileva au Port. Du papier, du carton, du plastique mais depuis quelques jours, des masques respiratoires et des gants en latex se retrouvent dans des bacs jaunes destinés aux déchets recyclables. Ces déchets se retrouvent ensuite sur les lignes de tri où des pères et des mères de famille travaillent. Ils ont peur pour leur santé. France-Neige Libelle agent de tri à Cycléa demande aux citoyens d'être vigilants " on a besoin d'eux pour trier, pour ne plus être stressés. Sans leur aide, on risque d'arrêter le tri. Et si on arrête le tri, ça va être la catastrophe dans la rue ". 


Ne jetez pas les gants et masques dans les poubelles jaunes 


Pour le directeur général de "Cycléa" la santé de ses agents est primordiale : " il est important que les citoyens qui utilisent des masques ou des gants ouissent les jeter dans des sacs poubelles et de les mettre dans les bas qui accueillent les ordures ménagères. Et non pas dans les basc jaunes ". 
Face à l'épidémie, le personnel sur le site a été divisé par deux. Ils sont passés de 60 à 30 agents. Ils assurent la continuité du service public pour la propreté de la côte ouest. Jean-Charles Titus, chef d'équipes déchets, " c'est pour l'intérêt général. Si nou fé pa sa, i sa créé dot' maladies. Sora un danger mèm ". 
 
Coronavirus : l'inquiétude des employés des centres de déchets
Les agents des centres de tri retrouvent depuis quelques jours, des gants et masques usagés. ©Laurent Figon
 

Des lieux de repos à l'air libre 


Pour la sécurité des agents, la direction a mis en place de nouvelles mesures notamment en ce qui concernen les lieux de repos. Pascal Marianne, responsable d'activités Cycléa précise " les agents avant étaient tous en réfectoire, ils sont désormais dans des espaces à l'air libre, aérés pour éviter toute contamination entre nous ". 
En plus du tri des déchets recyclables, "Cycléa" à en charge la collecte des cadavres d'animaux sur les bords de route et le ramassage des ordures sur les marchés forains de l'ouest. L'ensemble de ces agents sont donc indispensables pour assurer la salubrité publique. 

Le reportage de Laurent Figon :