Le coronavirus, kossassa ? Un docteur réunionnais explique le virus en créole

coronavirus
Le coronavirus kossassa ? Un chirurgien dentiste réunionnais explique le virus en créole
Le Dr Bilal Omarjee, chirurgien dentiste en région parisienne explique le coronavirus, en créole réunionnais ©Bilal Omarjee
Bilal Omarjee, jeune chirurgien dentiste implantologue, originaire de Saint-Pierre a décidé de sensibiliser les Réunionnais au coronavirus. Comment? En prenant la parole en créole et face caméra. La vidéo est disponible en ligne.
C'est depuis son cabinet de Neuilly-sur-Seine que le Dr Bilal Omarjee, chirugien dentiste, originaire de Saint-Pierre a tenu à faire passer un message aux Réunionnais. Un message en créole pour sensibiliser la population au coronavirus.
 

Coronavirus : kosa i lé ?


Le Dr Bilal Omarjee répond ainsi à travers sa vidéo à une série d'interrogations autour du coronavirus. Le tout en créole. 
Sa première intervention concerne la définition du "coronavirus".
 

" C'est un maladie infectieuse propagé par un virus, li peu provoque des symptômes. Pou 2 personnes su 10 malheureusement les symptômes lé sévères "


Le Dr Omarjee poursuit ses propos en rappelant que certains cas peuvent être plus préoccupants.
 

" Ce maladie la i peu oblige a ou à une hospitalisation voire même à un réanimation. Le doctèr lé obligé met' a ou en coma artificiel pou ke un machine i fé respire a ou "


Comen i transmèt maladie la ?


Le docteur réunionnais interpelle les Réunionnais sur les principaux moyens de transmission du virus. Les premiers vecteurs sont les éternuements et la toux. " Si nou lé trop proche nout camarade, moins d'un mèt, la personne lé en face de ou i peu èt contaminée ". Il rappelle également que les mains peuvent transmettre rapidement le virus, " nout' main i peu touche un l'objet ke lé contaminé et i peu faire voyage le virus ".


Un pansé pou nout gramounes


Et Bilal Omarjee n'oublie pas dans sa vidéo les personnes fragiles et vulnérables face à cette maladie. 
 

" Evite allé vwar zot gramounes le plus posib. Nou pran nouvelles par téléphone. Et nou évite allé chez moman pou manz un carri " 


Le docteur conclut avec un message d'espoir " Tien bo larg' pa ! Ensamb ti pas, ti pas n'arriver et nou va gainy vaincre virus la ! ".