Coronavirus : la vigilance est de mise à l'approche des fêtes

coronavirus
Conf avec le préfet, Etienne Billot directeur général de l'ARS, Jackson Richardson et Mme Aude, qui rappellent l'importance des gestes barrière
Etienne Billot directeur général de l'ARS, Jackson Richardson et Mme Aude, qui rappellent l'importance des gestes barrière ©Hermione Razafinarivo

A l’approche des fêtes et des rassemblements, l’heure est au rappel. Le risque de contamination le plus élevés se situe dans les réunions privées. Il faudra donc pour Noël et le jour de l’an multiplier les précautions. 

Port du masque au maximum, repas en petit comité et distances de sécurité sont plus que jamais d’actualité. La préfecture de La Réunion a tenu une conférence avec le directeur général de l’ARS, l’ambassadeur de la campagne de communication contre le coronavirus Jackson Richardson et Mme Aude pour rappeler l’importance des gestes barrières.  Jackson Richardson estime que tout le monde doit se mobiliser contre l’épidémie. "Il ne faut pas attendre que le feu brûle pour jouer avec le feu", rappelle l’ancien handballeur.

Regardez l'intervention de Jackson Richardson lors du journal télévisé de Réunion la 1ère : 

Invité plateau RIchardson

Revenu depuis peu à La Réunion pour les fêtes de fin d’année, celui qui s’était habitué au confinement de l’Hexagone rappelle aux Réunionnais le privilège qu’ils ont de pouvoir continuer à vivre "normalement."  Il les invite aussi  à respecter les gestes barrières au maximum et à porter le masque correctement. "Ce n’est pas agréable de perdre quelqu’un de sa famille alors si on peut l’éviter c’est l’idéal", a-t-il martelé.
  

Un "frémissement" de l’épidémie à La Réunion 

Si le nombre de cas de coronavirus venait à augmenter après les fêtes de fin d’année, le préfet de la Réunion Jacques Billant pourrait mettre en place des mesures plus restrictives. Il évoque également un « frémissement » du nombre de contaminations à l’approche des fêtes de fin d’années.  

Chacun doit prendre ses responsabilités dans son espace privé et éviter des situations de promiscuité, de convivialité avec abolition des gestes barrières lors des soirées de réveillon. 

Jacques Billant, préfet de La Réunion

 

Dans les prochains jours, les contrôles du respect des gestes barrières seront renforcés dans l’espace public, notamment à proximité des lieux de culte, qui seront particulièrement fréquentés.

Le préfet et Jackson Richardson ont également rappelé qu’il n’y avait pas qu’une seule épidémie actuellement dans le département, car la dengue circule toujours "et les deux peuvent tuer", a précisé Jacques Billant.