Coronavirus : le trafic aérien réunionnais fortement impacté par la crise sanitaire

transports
aéroport roland garros gillot 180121
©Nathalie Rougeau

L’aéroport Roland Garros a accueilli 120 800 passagers en janvier 2021, un chiffre en recul de 50,7% par rapport au même mois en 2020.

En janvier 2021, l’essentiel du trafic aérien s’est concentré sur l’axe métropole-Réunion avec 103 508 passagers enregistrés. On note toutefois une baisse de trafic de 21% par rapport à l’année précédente.

Sur la ligne Réunion-Mayotte, l’activité est restée soutenue en ce début d’année avec 15 478 passagers comptabilisés en janvier entre Saint-Denis et Dzaoudzi, soit une baisse de 2,2% seulement par rapport à janvier 2020.

1 million de passager en 2020 contre 2.5 millions en 2019

 

Sur l’ensemble de l’année 2020, l’activité de l’aéroport Roland-Garros a chuté de 58,2%, notamment depuis mars et le début de la crise sanitaire dans l’île. La plate-forme a accueilli 1 040 139 passagers, un niveau équivalent à celui de 1993, contre près de 2,5 millions en 2019.

Sur l’axe métropole-Réunion, la baisse du nombre de passagers s’établit à 47,5%. Elle atteint 72% sur les lignes régionales, toutes fermées à partir de la fin mars à l’exception de celle de Mayotte. Les lignes long-courriers concernant Bangkok en Thaïlande, Chennai en Inde et Guangzhou en Chine, elles, ont vu leur fréquentation chuter de 81% en moyenne suite à la fermeture des liaisons aériennes.

Le fret tire son épingle du jeu grâce à l’exportation fruitière

 

L’activité fret, même si elle régresse de 10,6% en janvier (1 859 tonnes traitées), est moins impactée que le trafic passager. Au cours du premier mois de l’année 2021, les importations ont diminué de 16,6% (1 285 tonnes) mais les exportations (574 tonnes) ont progressé de 6,3%.

Sur l’ensemble de l’année 2020, les tonnages traités (24 185 tonnes) ont reculé de 16,9%. La baisse a été moins marquée à l’export (-12,6%) qu’à l’import (-18,7%), grâce aux expéditions de poissons pélagiques et à une production fruitière particulièrement abondante en fin d’année qui a nécessité la mise en place de vols cargos spéciaux vers Paris. Sur le seul mois de décembre 2020, les exportations aériennes au départ de Roland Garros ont ainsi augmenté de 13,2%.