Coronavirus : les mesures de restriction en vigueur du 21 décembre 2021 au 9 janvier 2022

coronavirus
Table pique-nique interdit plage lagon filaos coronavirus covid 171121
©IPR
Le préfet de La Réunion annonce de nouvelles mesures pour lutter contre l’accélération de la propagation du Covid-19. Elles s’appliqueront du mardi 21 décembre au dimanche 9 janvier inclus. Jacques Billant appelle à la vigilance et à limiter les regroupements pendant les fêtes.

Suite au conseil de défense sanitaire qui s’est tenu hier, vendredi 17 décembre, le préfet de La Réunion annonce de nouvelles mesures. L’objectif est de lutter contre l’accélération de la propagation épidémique et de limiter la circulation du variant Omicron.

Jacques Billant indique que les indicateurs sanitaires se dégradent depuis plusieurs semaines à La Réunion. Le taux d’incidence dépasse désormais les 500 cas pour 100 000 habitants et le taux de positivité est supérieur à 5%.

De nouvelles restrictions mais pas de couvre-feu ni confinement

En conséquence, les mesures de restrictions sont reconduites et adapter à la période de fêtes de fin d’année. Elles s’appliqueront du mardi 21 décembre au dimanche 9 janvier :  

  • Interdiction de consommation de nourriture et de boissons debout, tant au sein des établissements recevant du public, avec ou sans passe sanitaire, que lors des manifestations sur la voie publique (festivals, marchés de noël, salons, fêtes foraines, brocantes, braderies, évènements sportifs et culturels…) ;
  • Interdiction des activités de danse dans tous les établissements recevant du public (hors cours de danse et activités professionnelles) ;
  • Instauration d’une jauge de 4m2 par personne, pour tous les évènements sportifs, festifs, culturels et cultuels sur la voie publique. Selon la préfecture, les restaurants ne sont pas concernés ;
  • Interdiction de regroupements ou manifestations festifs en marge des fêtes de Noël et du Jour de l’an, sur la voie publique ;
  • Interdiction des feux d’artifice le 31 décembre.

Pour rappel, les discothèques sont fermées depuis le 10 décembre et jusqu’au 6 janvier 2022 inclus.

Obligation du port du masque

Le port du masque reste obligatoire dans l’espace public, y compris dans la rue, et dans les établissements recevant du public, même soumis au pass sanitaire, ainsi que dans les lieux clos tels que le lieu de travail, les commerces, les transports et dans tout lieu de rassemblement couvert.

Le port du masque n’est pas obligatoire :

  • dans les espaces naturels (plages, forêts, parcs),
  • pour les personnes en situation de handicap,
  • lors de la pratique d’une activité sportive ou artistique de plein air,
  • pour les usagers de deux roues.

Interdiction des moments de convivialité au travail

La semaine dernière, le nombre de clusters a presque doublé, passant de 37 à 62 clusters actifs. De nombreux clusters sont identifiés en milieu professionnel. La recommandation de 3 jours télé-travaillés par semaine est maintenue. Les réunions en visio-conférence doivent être privilégiées.

Dans les administrations et les entreprises publiques ou privées, les moments de convivialités réunissant les salariés dans le cadre professionnel doivent être suspendus.

Des temps évènementiels ou promotionnels peuvent être organisés dans le strict respect du protocole sanitaire renforcé des établissements recevant du public adaptés. Les cocktails qui finalisent ces évènements sont à éviter.

Limitation des rassemblements

Le préfet de La Réunion souhaite renforcer la limitation, voire l’interdiction des rassemblements, particulièrement durant les fêtes de fin d’année et début des vacances scolaires, période propice. Pour ce faire :

  • La consommation d’alcool sur la voie publique sont interdites.
  • L’organisation de pique-niques est interdite dans l’espace public et dans tous les espaces naturels : plages, arrières plages, rivières, kiosques…La consommation de boisson et de produits alimentaires lors d’une activité sportive (randonnée, course…) reste autorisée.
  • La pratique du bivouac est interdite. La pratique du camping dans des établissements prévus à cet effet reste autorisée.
  • Il est rappelé que les regroupements de plus de 10 personnes restent interdits dans l’espace public.
  • Dans ce cadre, tout rassemblement sur les plages, arrières plages, espaces publics sont interdits les 24 et 31 décembre, comme tous les autres jours. Les feux d’artifice sont interdits. Des contrôles seront mis en place : les personnes qui braveront l’interdiction des rassemblements dans l’espace public seront verbalisées.

Fêtes de fin d’année en petit comité

Outre l’interdiction de rassemblement dans l’espace public, et particulièrement sur les plages et arrières-plages, les 24 et 31 décembre, le préfet de La Réunion émet aussi des recommandations pour les célébrations qui se dérouleront dans la sphère privée. Jacques Billant prévient :

" Les réveillons de noël et de la Saint-Sylvestre doivent donc s’organiser à domicile, chez des amis ou dans les établissements ouverts tels que les lieux culturels, les hôtels, les bars et les restaurants dans le respect des règles en vigueur et des protocoles sanitaires. "

 

Dans les lieux de culte et pour les processions, ainsi que pour tous les événements sportifs, festifs et culturels ou dans les établissements recevant du public, la jauge minimale est fixée à 4m² par personnes. La préfecture précise que les restaurants ne sont pas concernés.

Le transport de matériel de sonorisation reste interdit tout comme l’animation de soirées (DJ) et l’activité de traiteur à domicile.

Pas de feux d’artifices au 31

Lors de la conférence de presse qui a fait suite au conseil de défense sanitaire, le Premier ministre a indiqué que les mairies devaient renoncer aux concerts et faux d’artifice le soir du Nouvel An, pendant lequel la consommation d’alcool sur la voie publique sera interdite afin de limiter la diffusion du variant Omicron. " J’en appelle à la responsabilité de tous pour trouver d’autres modalités que de grands rassemblements ", a-t-il ajouté.

Jean Castex n’a pas voulu fixé de nombre précis de personnes pour les retrouvailles familiales, mais il a appelé, là-aussi, à la responsabilité, " moins on est nombreux, moins on prend de risques ". Le Premier ministre invite chacun, vacciné ou non, à se faire tester dans les heures précédant les moments de fête.

Le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal

Enfin le Premier ministre a indiqué que le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal en début d’année prochaine. Il ne pourra donc être activé que par un schéma vaccinal complet et non plus un simple test négatif.

Un projet de loi sera soumis au Parlement début janvier, pour la transformation du pass et pour durcir les conditions de contrôle et de sanction contre les faux pass. Selon les informations de France Télévisions, ce projet de loi sera présenté le 5 janvier en Conseil des ministres.

A La Réunion, les réactions sont diverses. Certains sont convaincus, d’autres se sentent contraints et d’autres encore s’insurgent contre la mesure. Dans le département, 74,4% de la population éligible présente un schéma vaccinal complet soit ou 61,1 % de la population totale.

Le gouvernement veut transformer le pass sanitaire en pass vaccinal ©Réunion la 1ère