Coronavirus : levée du couvre feu à Madagascar

coronavirus
Madagascar fin du couvre-feu 5 octobre 2020
©Capture d'écran Madagascar-Tribune
La levée du couvre-feu est officielle depuis dimanche à Madagascar. Les restrictions de circulation sont terminées pour les personnes négatives. Seul l'aéroport de Nosy Be, en dehors d'Ivato, est rouvert aux vols commerciaux. Les mesures liées à la crise sanitaire sont assouplies, mais en vigueur.
Doucement les contraintes liées à la crise de la covid-19 sont levées. Le président de la République, Andry Rajoelina, a officialisé, dimanche, la fin du couvre-feu. Cette mesure est symbolique, mais elle confirme une nette amélioration de la situation sanitaire liée à la pandémie. 

La crise sanitaire n'est toujours pas terminée. Les chiffres sont en régression, mais il est trop tôt pour renoncer au devoir de vigilance. Afin d'illustrer cette exigence, le chef de l'Etat a signalé l'annulation de la fête pour le soixantième anniversaire de l'indépendance. Les festivités devaient avoir lieu le 14 octobre 2020 écrit 2424.mg, mais compte tenu de la situation actuelle, il est trop tôt pour envisager des rassemblements de plusieurs milliers de personnes. 
 

Les compétitions sportives reprennent 


Les manifestations sportives vont pouvoir reprendre sous condition. Le nombre de supporteurs et de spectateurs sera limité à 200 personnes. Cette jauge sera ajustée en fonction des lieux et de la distanciation qui sera possible d'imposer au public. Inutile de préciser de le port du masque et toutes les dispositions de protection sont exigées note Madagascar-Tribune

Dans ce contexte si particulier, les Malgaches doivent renoncer à transporter les morts. C'est un sacrifice important dans ce pays où le culte des ancêtres est l'un des piliers de la famille. 
Les églises, les mosquées et les temples ont rouvert leurs portes. Les écoles, les universités du pays accueillent les élèves, mais là encore les mesures sanitaires sont exigées. 
 

Madagascar premier producteur d'artémisia


Le président a enfin souligné que pour l'instant son pays n'était pas confronté à une deuxième vague. Il a également souligné qu'il s'appuyait sur le médicament élaboré à base d'artémisia. Les essais cliniques sont, selon lui, concluants. Ce "remède" produit par le laboratoire Pharmalagasy permettrait : "De renforcer l’immunité contre la Covid-19 et, à terme, éviter que l’épidémie ne ravage le pays" relève Midi-Madagascar.

"Madagascar est le seul pays à avoir procédé à des essais cliniques des trois médicaments pour lutter contre le Coronavirus", poursuit Andry Rajoelina. "Des médicaments qui mettent en valeur l'artémisia, plante produite localement, ce qui lui donne de la valeur et fait de la Grande île, un leader mondial dans sa production".