Coronavirus : Madagascar a enregistré son premier décès

coronavirus
Hôpital de Tamatave
©Capture d'écran Madagascar-Tribune
Un gardien, du parking de l'hôpital à Tamatave, est décédé des suites de l'infection au coronavirus. Ce patient, âgé de 57 ans, était diabétique et souffrait d'hypertension. Madagascar fait face à une explosion de cas positifs depuis une semaine à Tamatave. L'île compte, désormais, 304 malades. 
Madagascar, pays de 25 millions d'habitants tente depuis des semaines de limiter la propagation de l'épidémie de Covid-19. Tous les services médicaux sont engagés dans cette lutte extrêmement difficile dans un pays ou le minimum vital est inaccessible à une grande majorité de citoyens. 

La semaine dernière, un foyer épidémique a été découvert à Tamatave et ses environs. Immédiatement, l'Etat a dépêché sur place des équipes pour multiplier les tests. L'objectif fixé par le président de la République était de réaliser 10 000 prélèvements dans la population pour cibler les zones les plus touchées. 
 

66 nouveaux cas confirmés pendant le weekend


Cette opération a porté ses fruits, 66 cas ont été confirmés. 45 ont été annoncés samedi soir, et 21 ce dimanche 17 mai 2020. Lors de ce point presse, la professeur Hanta-Marie-Danielle Vololontiana, la responsable de la communication du centre de lutte contre l'épidémie, a également annoncé qu'un homme de 57 ans est décédé des suites de cette infection. Le gardien du parking de l'hôpital, de Morafeno à Tamatave, était âgé de 57 ans. Il souffrait de diabète et d'hypertension artérielles qui l'empêchaient de consommer du Covid-Organics écrit L'Express de Madagascar


Les personnes atteintes de ces pathologies ou d'insuffisance rénale, cardiaque, tout comme les femmes enceintes, les personnes de plus de 70 ans où les victimes d'AVC ne peuvent pas avoir recours à ce remède précise Madagascar-Tribune.  
 

16 patients détectés à Tana venaient de Tamatave


Madagascar compte désormais 304 cas confirmés de Covid-19 et un décès. La multiplication des tests positifs à Tamatave et dans sa région, comme à Tananarive où 16 personnes qui tentaient de fuir l'Est ont été testées positives, fait craindre le pire aux autorités. Les interdictions de circuler sont très difficiles à mettre en œuvre dans un pays si vaste, où les chemins impraticables en voiture sont innombrables. Les Malgaches ont l'habitude de parcourir, à pied, des distances inimaginables pour un occidental. 

Comme dans tous les pays d'Afrique, la marche est le moyen le plus utilisé pour se déplacer par les habitants. Enfin, si le port du masque est intégré, la distanciation "sociale" est un concept totalement ignoré et négligé dans les espaces publics écrit Midi-Madagascar


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live