réunion
info locale

Coronavirus : Madagascar n'a pas les moyens de lutter en cas d'épidémie

coronavirus
Un équipement pour isoler un éventuel malade du coronavirus en brousse à Mada février 2020
©Capture d'écran Madagascar-Tribune
Le ministère de la Santé de Madagascar se démultiplie pour prémunir la Grande île contre l'arrivée d'un passager porteur du coronavirus. Parallèlement, une campagne d'information télévisuelle et radiophonique a été lancée afin de sensibiliser les Malgaches sur les dangers de cette maladie. 
"Mieux vaut prévenir que guérir !", le ministère de la Santé de Madagascar a fait sienne cette devise. Conscient des faibles moyens dont il dispose pour lutter contre une éventuelle épidémie de coronavirus, le gouvernement mise sur la prévention. "Madagascar, à l’instar des autres pays africains, n’a pas les moyens suffisants pour faire face à une épidémie", comme l'écrit Midi-Madagascar. L'Organisation mondiale de la santé a lancé une levée de fonds pour venir en aide aux pays du tiers-monde. 
 

L'information pour lutter contre le risque épidémique 


Si un tel fléau sortait de Chine, Madagascar serait l'un des pays les plus vulnérables au monde. Pour prévenir toute propagation dans les campagnes reculées inconscientes de ce danger, l'Etat communique sur le coronavirus via les radios et les chaînes de télévision. Les services sanitaires régionaux sont également alertés afin d'expliquer les mesures urgentes à prendre en cas de doute. Ils vont se rendre en brousse pour expliquer aux Malgaches qui vivent loin des villes les risques et les gestes à faire. Un réseau qui avait limité la propagation de la peste l'an dernier.