Coronavirus : des masques FFP2 distribués aux soignants la semaine prochaine

coronavirus
Masques
Alors que le personnel soignant hospitalier et libéral ne cesse d’alerter quant au manque de matériel de protection, les autorités leur annoncent la distribution prochaine de 17 000 masques FFP2 et de 46 000 masques chirurgicaux. Les dépistages pourront aussi se faire au CHU Sud.

" Les masques FFP2 sont arrivés, la distribution commencera la semaine prochaine ", ont annoncé les autorités aux représentants des personnels soignants hospitaliers et libéraux, ce samedi 28 mars.


Les personnels de santé hospitaliers et libéraux les attendaient depuis un moment. De nombreuses alertent ont ainsi été lancé en direction des pouvoirs publics. Ils évoquaient notamment leur peur d’être contaminés et leur peur d’être contaminants. Des alertes qui semblent trouver des réponses.

Ce samedi 28 mars au matin, les représentants des professionnels de santé hospitaliers et libéraux ont échangé avec le préfet de La Réunion et la directrice de l’Agence Régionale de Santé, notamment.
 

Distribution de masque dès la semaine prochaine


Ainsi, les personnels soignants se sont vu confirmer la distribution de 17 000 masques FFP2 dans un premier temps, puis dans un second temps de 46 000 masques chirurgicaux.

Willy Fleuris, le secrétaire départemental CFTC Santé s’en réjouit. D4autant qu’une note interne du CHU demande aux soignants de conserver leur masque sur une durée de 4 heures, impossible dans ces conditions.

Reportage de Patrick Ramoudou.

Des masques distribués aux soignants la semaine prochaine


 

Le laboratoire de biologie moléculaire de Saint-Pierre devrait rouvrir 


Le syndicaliste a également obtenu l’assurance que dès la semaine prochaine un automate, ainsi que les réactifs pour les tests de dépistage, seront attribués au CHU Sud. Les dépistages pourront donc se faire sur Saint-Denis et sur Saint-Pierre.

L’attente était là aussi forte. Une lettre ouverte avait été adressée hier, vendredi 27 mars, au préfet de La Réunion, à la directrice de l’ARS et au directeur général du CHU de La Réunion en ce sens par la CFTC. Le syndicat y mentionnait la disparition du Laboratoire de Biologie Moléculaire du CHU Sud depuis 2 mois, remettant ainsi en question la prise en charge de la population sudiste durant cette crise sanitaire de coronavirus, mais aussi l’épidémie de dengue.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live