Coronavirus : nouveau couac, des masques tachés ont été distribués

coronavirus
Un masque chirurgical (photo d'illustration).
Un masque chirurgical (photo d'illustration). ©Imaz Press
Des masques tâchés ont été distribués. Des masques provenant du don du Groupe Hayot, qui n’auraient pas bénéficiés de certains contrôles L’ARS s’explique ce vendredi 24 avril dans un communiqué.
Le GHER a donné l’alerte mardi dernier. Il a ainsi prévenu l’Agence Régionale de Santé, qui gère l’approvisionnement, que certains masques livrés présentaient des tâches ou salissures, dans des proportions limitées précise l’ARS.

Des courriels ont été envoyés aux bénéficiaires de ces masques, parmi lesquels des établissements de santé et médico-sociaux ou encore le département, pour les informer et leur préciser qu’ils pouvaient en demander le remplacement de la totalité des masques livrés.

 

Tous les contrôles n’ont pas été faits

Des masques qui seraient issus du don du groupe Bernard Hayot. 400 000 masques ont ainsi été importés en tant que masques chirurgicaux. C’est en tout cas ce que précisait la facture. Leurs emballages portaient également un marquage CE. Un certificat attestait également de la qualité de la filtration, soit 95%.

Cependant, le fabricant n’a pu fournir de certificat de contrôle bactériologique, exigible pour un masque chirurgical indique l’Agence Régionale de Santé. Un organisme spécialisé a donc été diligenté pour réaliser ce contrôle. Il faudra attendre lundi 27 avril pour en connaître le résultat.


En attendant les établissements bénéficiaires de ces masques ne doivent pas utiliser les masques qui n’auraient pas déjà été restitués. Un contrôle visuel devra également être fait avant tout usage. Un contrôle qui ne semble pas avoir été fait avant distribution.