Coronavirus: nuit calme à La Possession suite au couvre-feu

coronavirus
Illustration - Contrôles La Possession
©Réunion la 1ère
La Possession est sous le coup d'un couvre-feu depuis hier. De 20h à 5h du matin, les habitants n'ont pas le droit de circuler sous peine d'être verbalisé. 
Vanessa Miranville a décidé de prendre le taureau par les cornes suite au comportement de certains de ses administrés. Dans un communiqué publié dimanche, la maire de la commune salue l'attitude de "la plus grande majorité de nos concitoyens qui respectent avec beaucoup de discipline ces règles de confinement. Cependant nous sommes au regret de constater qu'un petit nombre d'individus indifférents à ces règles primaires de sécurité mettent en danger le reste de la population."

Afin d'inciter les gens à respecter le confinement, elle a donc mis en place, après concertation avec les autorités locales, un couvre-feu effectif de 20h à 5h et ce durant sept jours.  


Une première nuit relativement calme


Les policiers municipaux et gendarmes étaient à pied d'oeuvre hier soir pour faire respecter ce couvre-feu. En effet, seuls certains corps de métiers bénéficient d'une dérogation de sortie. Cela concerne les personnels en déplacement indispensable, les livreurs de plats à domicile, les personnels de santé ou encore de sécurité. 

Pour les autres c'est une amende de 135 euros, qui passe à 200 euros en cas de récidive dans les 15 jours. 
 
Illustration - Contrôles La Possession
©Réunion la 1ère

Hier soir, une grande partie des habitants de La Possession ont respecté scrupuleusement le couvre-feu. Une pizzeria du coin a même enregistré un accroissement du nombre de commandes avant l'heure fatidique de 20h. Mais certains irréductibles ont continué à braver l'interdiction.

Le reportage d'Henry-Claude Elma et Laurent Figon:
©reunion

Le couvre-feu est en vigueur dans l'île jusqu'au dimanche 05 avril. La Possession est la première commune de l'île à mettre en place ce dispositif. 
 
Dans la zone, le couvre-feu est déjà instauré à Maurice. Dans les département d'Outre-mer, les municipalités des Abymes, Sainte-Anne et Pointe-à-Pitre en Guadeloupe ont sollicité le préfet pour la mise en place d'un couvre-feu. C'est aussi le cas à Mayotte et en Guyane sur la totalité du territoire.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live